Prophets Of Rage / Prophets Of rage

Prophets Of Rage est l’association du groupe de métal Rage Against The Machine (RATM pour les intimes) et des chanteurs rap de Cypress Hill et de Public Enemy. Sonnant un peu comme un side project (projet éphémère des musiciens en parallèle de leurs groupes respectifs), leur premier album du même nom, Prophets Of Rage me fera peut être changer d’avis.

Radical Eyes me fait penser à l’album
chant rappé à la Cypress Hill et Public Enemy (normal ce sont les chanteurs) avec un phrasé pêchu. Le morceau à un bon groove, un peu lent à mon goût. On a vraiment l’impression d’écouter du RATM avec un rappeur qui vient improviser dessus.

Unfuck The World est un morceau très efficace. Déjà entendu en live lors du Download, le morceau est fait pour la scène. Le chant est hyper énergique et fédérateur. Là mélodie est intéressante et un peu hors cadre malgré le fait que l’on retrouve la patte de Tom Morello (guitariste) avec une panoplie d’effets très large.

Living On The 110 est le type de morceau qui me faisait peur. Malgré le groove, on garde à l’esprit la mélodie de RATM. Un morceau qui aurait pu être écrit dans les années 90 par le groupe et qui de se fait ne rend pas moderne.
La mélodie est belle, ce qui pêche ce sont les arrangements et le style.

L’intro de Take Me Higher sonnant un peu comme une mélodie du Parrain (guitare acoustique) m’interpelle. On bascule très vite sur une mélodie funk avec un phrasé rap. Loin de me plaire, on est un peu plus sur un esprit Public Enemy avec un mélange des genres musicaux pour apporter une énergie nouvelle. Ça reste un morceau qui change un peu.

On reprend vite le chemin de ce que sait faire Tom Morello. Les morceaux s’enchaînent et bien vite se ressemblent : Strength Is Numbers, Fired A Shot, Hands Up.
Malgré les paroles incisives et pleine de sens, le groupe peine à sortir de l’esprit du groupe original.

Discrimination raciale, légalisation du cannabis, dégoût de l’Amérique de Trump, violences policières, tout y passe.

Conclusion :

Je reste dubitatif sur le concept du groupe peinant à créer quelque chose de nouveau sur les vestiges des trois groupes. La création musicale revenant à Tom Morello, il est normal que l’on ait l’impression d’écouter du Rage Against The Machine mais je trouve que ça manque d’originalité.
De même, le chant rap est intéressant mais écouter Public Enemy ou Cypress Hill revient au même (les deux groupes aimaient mélanger les styles musicaux à leur flow). A voir si le groupe intégre un élément nouveau pour la suite ou s’il surfe juste sur un souvenir acidulé de ce que l’on écoutait étant jeune.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/47704012

Spotify : https://open.spotify.com/album/5pqtTd2gpUN5DerASc0TjB

Facebook : https://www.facebook.com/prophetsofrageofficial/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire