Racing Glaciers / Caught In The Strange

racingglaciers

Racing Glaciers est un groupe anglais originaire du nord ouest de l’Angleterre. Après deux EP, ils sortent leur premier album : Caught In The Strange. Entre rock psychédélique et rock alternatif, on s’élève et on plane…

Racing Glaciers (dont j’aimerai connaître la raison de ce nom de groupe) est un savant mélange de Imagine Dragons et des Pink Floyd. Ils créent un musique d’ambiance très prenante, envoûtante et planante. On ajoute à cela une guitare électrique avec quelques saturations bien senties (inspirées) et une voix calme, chaude et douce. Et on obtient Racing Glaciers.

High Love est le premier morceau et exprime particulièrement ce que je viens de dire. Un morceau lent, doux, chaleureux. La voix est très douce. La mélodie est planante, très aérienne. J’adore ce morceau, il me fait un peu penser à X-Ambassadors. La basse et la batterie mettent en place une rythmique très positive, entraînante et la guitare électrique vient comme un oiseau planer au dessus de cette rythmique avec une légère saturation.

La voix de Tim Monaghan est le lien de tout çà. C’est lui qui rattache la liberté volatile de la guitare et l’ancrage de la rythmique au sol par la basse et la batterie.

Seems Like A Good Time est mon morceau préféré. La mélodie est un peu punk-rock californien. La basse est très présente et a un son bien rond, propre ; la guitare a une légère saturation grasse (mais très légère). Le morceau est vraiment enivrant.

Sertraline est un très beau morceau. Une mélodie très folk à la guitare folk, une grosse présence de la grosse caisse de batterie. Un morceau faisant un peu penser à Imagine Dragons justement. La voix est toujours aussi présente et touchante, superbe.

Carry It On est la petite perle de l’album. C’est justement le mélange dont je parlais au début. Un morceau très psychédélique années 70 (comme Pink Floyd savait les faire). La guitare folk très présente qui lance une mélodie superbe, chaude et apaisante. Puis la montée en puissance à la fin qui par sur un rock pêchu sans être agressif. Un morceau magnifique plein de nuances (notamment la batterie et son changement de rythme en plein milieu d’un phrasé est très sympa).

La version deluxe se termine par trois “live demo” (enregistrement en une prise dans les conditions d’un live). Le son est impeccable même si l’on ressent une légère différence avec les morceaux précédents, la différence venant du mixage qui a lieu sur ces morceaux qui n’apparaît pas sur les live demo. Et les morceaux ont une ambiance encore plus importante.

Conclusion :

Un très bel album, planant et plein de tendresse. Un album rock plein de variation et abordable à tous les fans du genre comme aux non initiés. La nouvelle vague de rock américain tel que X-Ambassadors et Imagine Dragons peuvent se targuer d’avoir un petit frère anglais plein d’énergie et à l’univers bien marqué : Racing Glaciers. Caressant à la fois des origines musicales très 70’s et en même temps des sonorités et mélodies plus modernes, je pense que l’on aura la chance d’entendre parler de Racing Glaciers très bientôt à grande échelle.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/13658108?utm_source=deezer&utm_content=album-13658108&utm_term=7126184_1470755352&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/63HgZEAtUWlLXAEZIb8F2L

Facebook : https://www.facebook.com/RacingGlaciers/home

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire