Radical Face / The Bastards

radicalface

The Bastards est le regroupement de 4 EP (albums composés uniquement de 3 ou 4 titres) sortis tout au long de sa carrière commencé en 2003. Radical Face, connu aussi sous le nom de Ben Cooper signe donc là son 5ème album.

Je vais commencer par vous donner quelques informations sur l’univers de Radical Face.

Ben Cooper est un guitariste qui joue aussi dans le duo Iron Orchestra et le trio Mother’s Basement. c’est un joueur de folk et son univers personnel est très “traditional folk”.

Le nom de Radical Face vient d’un prospectus trouvé dans la rue : “radical face lift” (chirurgie esthétique en d’autres termes) dont le dernier mot avait été déchiré du prospectus.

Il composa plusieurs albums dont une trilogie : Family Tree dont The Bastards est l’avènement (les deux autres sont The Roots et The Branches). Il a composé 4 EP intitulé The Bastards volume 1,2,3 et 4 tout au long de son concept Family Tree pour enfin tout regrouper dans cet album.

Dans ce concept Family Tree, il aborde le thème de la famille à travers une généalogie sortie toute droit de son imagination mais aussi d’expériences personnelles.

Le but de The Bastards est de faire le pont entre The Roots (famille américaine du XIXème siècle) et The Branches (famille du début du XXème siècle) et de finaliser son propos familial à la fin du XXème siècle. Ce sont des morceaux écrits avant, entre et après les deux albums cités.

Parenthèse terminée.

L’album en lui-même maintenant. On est sur un blues très populaire, un peu folk américain.

La particularité est le fait qu’il joue quasiment seul.Quelques instruments font leur apparition ici et là (piano et batterie sont presque toujours là mais en retrait) tel la guimbarde, le violon etc…. Le but est de mettre très en avant sa guitare et sa voix, calme, posée, apaisante…presque hypnotisante.

A travers les morceaux, on suit un personnage.

Par exemple dans les trois morceaux : All Is Well (It’s Only Bloods), All is Well (Goodbye, Goodbye) et We Are On Your Way, on suit un meurtrier à la suite d’un règlement de compte, sans doute entre familles rivales.

Dans Second Family Portrait, on est plutôt sur le personnage qui grandit, au milieu d’un secret de familles et qui s’émancipe.

On est sur des ballades, assez sombres, noires même, mais enivrantes, très calmes. On peut les écouter en boucle les yeux fermés.

Conclusion :

Un album très bien écrit et des sonorités, bien que folk traditionnel, très intéressantes. Les morceaux se suivent sans se ressembler pour nous donner un album cohérent qui s’écoute d’une traite. La voix de Ben Cooper est très agréable, jamais dissonante de même que l’instrumentation de l’album.

A écouter assis dans un fauteuil au coin du feu comme on lit un bon livre une soirée d’hiver.

http://www.deezer.com/album/11386670?utm_source=deezer&utm_content=album-11386670&utm_term=7126184_1447096498&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire