Rage Against The Machine /RATM

ratm

Rage Against The Machine est un des nombreux groupes qui m’ont fait aimé le métal. Entre le chant très rappé de Zack de la Rocha et les solos de malade de Tom Morello. Tout est là pour pogoter. Je vous présente donc leur premier album du même nom.

Sorti en 1992, il devient très vite un incontournable à avoir dans sa cédé thèque (à l’époque, on avait çà. Maintenant c’est le MP3). Tous les morceaux sont cultes.

Le groupe est très militant et cela se ressent dans leur musique, surtout leurs paroles.

Dans Bombtrack par exemple, les paroles expriment le ras le bol du système ; les puissants et les multinationales alors que je me réchauffe auprès du feu du drapeau. Sous entendu, le peuple est relégué au second rang par la nation derrière l’économie.

D’où le refrain qui donne une patate d’enfer et fais sauter tout le monde lors des soirées comme en concert : “Burn Burn, Yes We Gonna Burn” (brûler, brûler, on va tout brûler).

Killing In The Name Of est leur morceau phare. La guitare a fond d’entrée de jeu de Tom Morello, puis les quelques notes de basse qui font reconnaître le morceau tout de suite de Tim Commerford. Le texte est simple : au nom de Dieu maintenant on tue. On obéit à leurs ordres (sous entendu les ordres des dirigeants religieux). A l’époque, il parle surtout de la religion catholique utilisée comme prétexte pour attaquer les pays du Moyen Orient et d’Afrique. Aujourd’hui ce morceau prend une toute autre ampleur, puisque l’ensemble des religions est concernée. Le riff de guitare est sacrément efficace et la batterie suit le chant avec une précision impeccable. Le solo de Tom Morello pour finir, avec ce son strident donne une énergie énorme au morceau. Le final avec le roulement de batterie (le break pour les initiés) de Brad Wilk est juste énorme.

Take The Power Back et son intro à la basse. On a souvent mis en avant Zack de La Rocha pour son charisme et son rôle de leader dans le groupe (normal il est chanteur) ou Tom Morello pour son son de guitare si particulier, mais on oublie souvent que tout le groupe a un niveau impressionnant techniquement. C’est ce qui donne aussi cette qualité de composition au groupe.

Know Your Enemy est le morceau le plus rapé. Le riff de basse et de batterie en intro, puis c’est l’explosion avec l’arrivée de la guitare qui prend les devant et balance un riff énorme et en contre-temps. Très dur ce morceau est aussi génial.

Ce morceau, “Connais Ton Ennemi” est plus un appel à la révolution, à la réaction contre la guerre, la vente d’arme et contre les dirigeants du pays de la liberté. Il met en avant la destruction par les dirigeants du rêve américain : assimilation, soumission, hypocrisie, corruption…..

Le solo de guitare au bord de la fausse note est juste génial, même si, en réécoutant ce morceau, je trouvais qu’il avait une pêche plus importante à l’époque. Là, vu que Tom fait son solo, la basse et la batterie ne suffisent pas à envoyer du bois derrière et l’énergie retombe un peu je trouve. Une fois que la guitare reprend son rôle de meneur de mélodie, on retrouve cette énergie perdue pendant le solo.

Fistful Of Steel est pour moi un des morceaux les meilleurs de l’album. Plus méconnu, c’est pourtant un morceau avec une puissance mélodique forte. C’est un morceau où la basse et la batterie mène sur tous les couplets pendant que la guitare hurle dans la nuit.

Sur le refrain, Tom Morello reprend sa place avec un riff très efficace et simple, juste génial.

Dans ce morceau, il met en avant son pouvoir de contradicteur, de militant avec la poignée en acier qu’est son micro, il brise le silence. Pour lui, le silence équivaut au suicide de la démocratie. Il ne faut pas avoir peur de mettre les politiques en face de la réalité, et de leur poser des questions, ce qu’il fait par le biais de son micro.

Conclusion :

Un album militant qui est encore d’actualité aujourd’hui, hélas. Côté musique, c’est efficace, technique, génial. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont rentrés dès le début des années 2000 dans le top 50 des meilleurs artistes de tout les temps et des meilleurs groupes de tout les temps.

Rage Against The Machine font encore parler d’eux, puisqu’ils se sont reformés depuis 2007 pour quelques concerts, sans pour autant ne sortir d’album.Des rumeurs courent sur leur entrée en studio, mais pour l’instant aucune confirmation des membres.

Deezer : http://www.deezer.com/album/1398967?utm_source=deezer&utm_content=album-1398967&utm_term=7126184_1464135859&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/4LaRYkT4oy47wEuQgkLBul

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire