Reckless Love /InVader

invaders

Quatrième album de ce quatuor glam métal finlandais Reckless Love : InVader joue la carte du métal FM années 80-90 et le modernise pas touche pop ici et là.

Le glam rock ou glam métal est un style musical très prisé à la fin des années 80 et début 90 mettant en scène une hyper sexualisation des musiciens et des paroles. Les premiers a avoir instauré ce style sont le groupe Kiss et Sweet mais on verra vraiment l’avènement de ce style avec des groupes comme Bon Jovi, Motley Crüe et Europe.

On reconnaît ce style surtout à la voix généralement aigu du chanteur, féminisant le leader scénique, des solos de guitares éponymes et des pantalons en cuirs moulant ainsi que le torse nu ou juste recouvert d’une veste sans manches en jean.

We Are The Weekend est du pur glam métal. c’est généralement catalogué en Métal FM car c’est exactement ce qu’aime le grand public. des chansons très portées sur la fête, le sexe et l’amour. On est dans le thème avec ce premier morceau.

Un rythme et une mélodie très simple, fédérateur. Un chant juste et qui entraîne. C’est le métal pour tout le monde, tout le monde peut écouter et aimer ce style. Le solo de guitare est génial, se permettant des envolées digne d’un Nuno Bettencourt (guitariste d’Extreme). Pepe Reckless (le guitariste) est juste énorme.

Hands est du même acabit. C’est chanté et joué comme un hymne à la fête et sauter partout. Toujours ce solo magistral de Pepe Reckless avec ce taping  (technique de guitare où on tape sur les cordes très vite avec les doigts ou le médiator pour avoir un son rapide et permet d’envoyer plusieurs notes en quelques secondes) qui me fait dresser les poils des bras et le duvet du dos). La mélodie est toujours aussi simpliste, un peu plus lourde en sonorité, mais terriblement efficace.

Monster me fait beaucoup penser à Britney Spears (l’époque Oops I Did It Again). C’est d’ailleurs une de leurs influences. Voilà des gens ouverts et qui joue expressément la carte du “tout public”. Bon, on ne va pas se le cacher, ce n’est pas mon morceau préféré. La mélodie est moyenne, et même le solo qui transforme le morceau en un chant de cathédrale ne suffit pas à me faire autre chose que sourire en l’écoutant.

Children Of The Sun n’a aucun intérêt.

En revanche Bullettime est un morceau qui envoi grave. On secoue la tête, comme sur un Welcome To The Jungle de Guns’N Roses.

Scandinavian Girls me fait penser à un morceau de Mika mais plus rock’n roll.

C’est clairement de la pop, sympa sans plus.

Rock It pourrait être pas mal avec son chant un peu rappé sur le couplet si le refrain ne retombait pas dans un glam rock prévisible. Le riff de guitare en revanche est super travaillé, hypnotique et bien rock. Cela me fait penser au morceau des années 90 : Run Dmc et Aerosmith , Walk This Way.

Conclusion :

Un album très, trop inégal. Des morceaux très dansant, rock old school bien festif. Et puis des morceaux très pop qui tombent facilement dans le déjà vu.

Les morceaux purs rock’n roll m’ont fait kiffer, me rappelant ma jeunesse début 90. Et la technique des musiciens est très impressionnantes mais on reste sur sa fin. La modernisation se fait plus sur des morceaux à part que sur l’ensemble des morceaux et on est un peu dans le flou du fait de l’incohérence de morceaux comme Scandinavian Girls et Bullettime.

N.B. : la chanson cachée de Let’s Get Cracking en acoustique est géniale.

A écouter pour faire la fête, mais pas tout.

Deezer : http://www.deezer.com/album/12548428?utm_source=deezer&utm_content=album-12548428&utm_term=7126184_1457289304&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/5T6mPFMqYuVXeEzr0lzFD2

Facebook : https://www.facebook.com/RecklessLove/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire