Rich Robin / Trigger

Rich Robin est un groupe de rock lillois. Dans la veine d’un Foo Fighters, le groupe s’installe sur la scène rock avec son premier album, Trigger. Un album rock chanté en anglais à découvrir.

Rich Robin, c’est un groupe créé en 2014 à Lille par 5 musiciens confirmés : Max Maison et Vincent Vieville aux guitares, Samir Ziat au chant, Lucas Boudina à la basse et Enzo Gabert à la batterie.

Rich Robin est un personnage fictif (son nom fait évidemment penser à Rick Rubin, le producteur musical notamment de Slayer, Run DMC, Public Ennemy, les Red Hot Chilli Peppers et bien d’autres) dont on suit les aventures tout au long de l’album.

Dans l’album, on retrouve un esprit Foo Fighters. Les passages de guitare de son clair à son saturé. L’arrangement est d’ailleurs très professionnel pour un premier album.

Under Water balance direct un rock très percutant avec des lignes de guitares très bluesy. On sent les influences diverses des musiciens. L’énergie est très positive sur le morceau comme sur tout l’album.

Il y a d’ailleurs un césure sur le dernier tiers du morceau, rappelant un peu le rock des années 80 avant de balancer un final puissant et speed.

C’est l’intro de Trigger et son premier couplet qui m’ont fait le plus penser à Foo Fighters. Le morceau très doux, chaud qui bascule sur le refrain sur un rythme plus pêchu et toujours positif, solaire.

Le passage son clair, son saturé avec d’ailleurs une saturation très propre, est très travaillée et installe le passage refrain/couplet avec une grande cohérence. c’est d’ailleurs un des morceaux phares de l’album.

La ligne de basse, les passages proche d’un reggae très pêchu sur Beyond The Limits Son Of Bitch décontenancent un peu mais on reconnaît l’esprit rock par dessus tout et la qualité des musiciens. Enzo Gabert notamment, le batteur, qui a une vraie patte et une technicité remarquable malgré son jeune âge (à peine 20 ans).

C’est d’ailleurs le morceau le plus long et celui qui donne le plus l’impression de suivre le personnage de Rich Robin, alternant passage lent, passage reggae, passage rock et rapide, pêchu, lumineux puis plus sombre.

Liza, la chanson d’amour, finit l’album fort joliment. Même la saturation n’est pas là pour donner un aspect agressif au morceau mais apporte simplement une énergie nouvelle au morceau et une ambiance plus ample comme pour montrer l’ampleur de la passion.

Conclusion :

Un super premier jet qui en appelle d’autre. Le son est très professionnel et la qualité musicale des musiciens est flagrante. L’esprit rock de l’album est propre et énergique.

On retrouve parfois, comme sur Nature Child, des parties qui me font penser à la fusion rap/rock des années 90 (orchestrée à l’époque par Rick Rubin).

Foo Fighters a une sérieuse concurrence du côté des Chtis de Rich Robin.

Trigger est disponible en MP3 et en streaming en attendant l’album physique en mars.

Pour l’acheter (MP3) :

Deezer : http://www.deezer.com/album/15356339?utm_source=deezer&utm_content=album-15356339&utm_term=7126184_1487534702&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/66wenpa1XRixtDPIZkcqZ0

Facebook : https://www.facebook.com/richrobinofficiel/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire