Robin McKelle / Melodic Canvas

Robin McKelle est une chanteuse américaine de blues et jazz. Après une rencontre avec un Quartet jazz lors d’une tournée européenne, elle joue avec l’improvisation, essaye sur scène et prend tellement de plaisir qu’elle veut en faire un album. Melodic Canvas est né de ces expérimentations, changements d’univers et prises de risques.

Melodic Canvas est comme l’indique le titre de l’album un mélange de couleur, de musiques, un pastel de jazz et de soul.
C’est pourquoi l’album est un savant mélange de reprise et de compositions de la chanteuse.

Robin McKelle est une voix soul entourée d’un halo de musiciens jazz.
Shedrick Mitchell (piano, fender rhodes et orgue), Vicente Archer (basse), Daniel Sadownick (percussions), Marvin Sewell & Al Street (guitares) et Chris Potter (saxophones) en Special Guest.

Do You Believe met l’accent sur la voix sensuelle et chaude de Robin McKelle avec en accompagnement des notes éparses de pianos très nocturnes, basses et lentes et des percussions pour apporter ce qu’il faut de chaleur à la voix.

J’aime beaucoup Lyla par son aspect ballade jazz. La musique est légère, là encore très chaleureuse et le chant m’a fait penser à Whitney Houston : une voix pleine d’assurance et sexy.
Le solo de piano est superbe, en léger arrière plan de la voix et cela dégage une belle énergie très positive.

Pour le soul, il y a le très beau You’re No Good. La mélodie de guitare très feutrée me fait penser à Mickaël Jackson et son groove. Et groovy, le morceau l’est. Paradoxalement, le morceau est joué de façon très tendre mais cela n’empêche pas la musicalité du morceau de s’exprimer.

A noter la très belle reprise de Swing Low, Sweet Chariot en version gospel avec des choeurs superbes, un charisme vocal de Robin McKelle superbe et digne des plus grandes chanteuses noires américaines.

De même The Sun Died de Ray Charles ressemble à un hommage au grand Ray. La voix assurée, le timbre chaud et triste (il faut dire que le soleil est mort, pas de quoi se rejouir).
Et en bonus, la version française de Nicoleta avec un accent très mignon.

Conclusion :

Un très beau 7ème album qui est un moment vocal, de musique jazz et soul très agréable. Tout l’album n’est que tendresse et sensualité musicale. Un très bel album, accessible, pour les puristes comme les curieux.
Robin McKelle est sorti de sa zone de confort, expérimentant et je ne peux que lui demander de continuer.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/58684352

Spotify : https://open.spotify.com/album/64vcz6QZ3l2Sv3MH6dvwSG?si=GAM9u7pkTCGOlcZH1MaWCQ

Facebook : https://www.facebook.com/RobinMcKelleMusic/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.