Santana / Santana IV

santana

C’est le 23 ème album de Santana. Il reforme le groupe qui a fait Woodstock en 1969 et appelle son album Santana IV, suite de Santana III de 1971. Un album rock latino comme autrefois mais avec l’expérience de  50 ans de carrière.

Plus d’expérience et moins de drogue, toujours une envie de jouer et de donner du plaisir ; voilà la recette du dernier album de Santana. Des rythmes latino, du rock, un son très moderne, une technique et une ancienne équipe rendent cet album très spécial dans sa carrière.

Dès le premier morceau, Yambu, on est dans l’esprit de l’album. Un morceau très 70’s. Un clavier à l’ancienne, des percussions et un chant africain. La guitare unique de Santana arrive, le morceau est lent, très funky.

Shake It montre toute la qualité d’exécution de ces musiciens. Notamment le phrasé (la rythmique si vous préférez) à la batterie de Mickael Shrieve qui est juste énorme. Le morceau est rock, le son reste très 70’s. On reste dans un univers très bossa avec la batterie qui rend le tout très dansant.

Filmore East est un hommage à la salle de concert de New York fermé en 1971 où a été enregistré un album de Jimi Hendrix, un album de Franck Zappa ou encore Miles Davis.

Le morceau est très psychédélique, lent. La part belle est faite aux guitares de Santana et de Neal Schon qui créent une ambiance relaxante, douce.

Choo Choo me fait plus penser à un morceau année 80, du moins sur l’intro. Du Genre : “I’m Too Sexy” de Right Said Fred. Bien vite on retourne dans un univers plus latino grâce aux percus et à la guitare qui balance un rythme plus rumba. Cela reste que l’on est sur des sonorités plus modernes que les morceaux précédents.

All Aboard est la suite de Choo Choo. Le solo de batterie direct en intro envoie du bois grave (çà veut dire c’est énorme). C’est mon morceau préféré. Le tout en instrumental, on enchaîne sur un solo de Santana puis un solo de Neal Schon. Les instruments déroulent leurs techniques mais avec une musicalité, un groove et une technique. Je kiffe!

Dans Caminando, un morceau très salsa rock, sublime, on a un petit hommage à Roadhouse Blues des Doors puisque le chanteur chante à plusieurs reprises (comme sur le morceau pré-cité) “Let It Roll”.

Come As You Are me fait un peu penser à de la Batucada (rythme à la base de la samba brésilienne) avec un rythme où les percussions sont très présentes et festives, dansantes.

J’aime beaucoup, j’adore même.

Conclusion :

Un très bel album pour un retour de Santana sur le devant de la scène. Il nous avait déjà éclaté avec Supernatural en 1999, et il renoue avec le succès. La technique, la musicalité, l’esprit, tout est là.

A écouter pour faire la fête mais aussi pour choper, ou tout simplement entre amis.

deezer : http://www.deezer.com/album/12826516?utm_source=deezer&utm_content=album-12826516&utm_term=7126184_1461094605&utm_medium=web

spotify : https://play.spotify.com/album/1P6bQkdQZ6JMuy0ikZPEgO

facebook : https://www.facebook.com/carlossantana/

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire