Scars On Broadway / Dictator

Scars On Broadway est le groupe rock de Daron Malakian, guitariste de System Of A Down. A l’heure où Serj Tankian (le chanteur de SOAD) explique pourquoi il y a très peu de chances de voir un nouvel album du groupe sortir, le nouvel album de Scars On Broadway , Dictator, tombe à pic pour me remonter le moral.

Daron Malakian n’a pas le talent vocal de Serj Tankian, en revanche c’est lui qui a composé plus des deux tiers des morceaux de SOAD.

L’album commence par Lives, un morceau qui reprend l’esprit SOAD et le précédent Scars On Broadway avec une musicalité festive, un rythme rapide, un riff accrocheur et des paroles acerbes faisant référence au génocide arménien.
Car oui Scars On Broadway et System Of A Down avant lui, est un groupe arménien militant pour la reconnaissance du génocide par les autorités américaines et turques.

On continue avec le très catchy Angry Guru, avec toujours ce couplet un peu loufoque. Je ne sais pas si la voix de Daron Malakian est une force ou une faiblesse sur ce genre de morceaux, cela accentuant le côté loufoque.

J’ai un gros coup de coeur pour Never Forget. Le morceau est très rapide, puissant, m’entraîne. De la même façon, en écoutant les paroles je ne peux m’empêcher de penser à la séparation de System Of A Down et ces conditions. Je ressents comme une amertume très sincère dans le morceau qui l’amène à un autre niveau.

Cette partie de l’album est pour moi la meilleure : Talkin Shit et ces notes de guitares, la ballade Till The End et sa déclaration d’amour à sa femme avec ces montées vocales. Il a d’ailleurs améliorer son chant sur ce morceau sans être extraordinaire non plus ; juste sincère.

L’album finit avec notamment Sickening Wars énorme et son riff accrocheur. C’est un peu l’hymne de l’album, celui qui fera pogoter la foule lors des concerts avec un gros son de basse et une fuite en avant tout le long.

Conclusion :

Sans retrouver la magie de System Of A Down, je trouve en Scars On Broadway et ce nouvel album Dictator, un bon palliatif. La qualité de composition de Daron Malakian est toujours là, les textes sont intelligents. Il ne manque que la voix qui pêche un peu. Pour ceux qui découvrent Scars On Broadway, Dictator est un bon album qui permet un premier pas dans l’univers musical de Daron.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/68672111

Spotify : https://open.spotify.com/album/4cUVZzT8zNBkHjBfd4WiWS?si=WkpTD0miQ-eXrMz_ySvElw

Facebook : https://www.facebook.com/scarsonbroadway/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.