Seal / 7

seal-7

Le 9ème album de Seal, 7, vient de sortir. Comme tous ces albums, 11 morceaux doux et romantiques. Depuis Kiss From A Rose, on ne change pas une équipe qui gagne.

A travers tout son album on retrouve la voix chaleureuse, douce, attentionnée de Seal. Une voix reconnaissable parmi des milliers. Tous les morceaux mettent en valeur sa voix et les paroles : des paroles qui racontent l’amour, seul sujet de prédilection du chanteur.

Je ne ferais pas les traductions des paroles car toutes ont le même thème et çà deviendrait rébarbatif ; tantôt il est avec sa bien aimée comme le soleil et la pluie, tantôt il est prit de folie d’amour pour l’élue de son chœur. Enfin il lui arrive de parler plus sexuellement de ces partenaires comme dans Monascow (clin d’œil à Monaco) ou Redzone Killer sans aller pour autant dans le graveleux.

La seule réelle nouveauté est dans le son de l’album. Dès le 3ème morceau, on voit apparaître des sons plus électroniques (en même temps, le morceau s’appelle Life On The Dancefloor).

C’est d’ailleurs le plus mauvais morceau de l’album, les sonorités et le filtre utilisé sur la voix de Seal rend le morceau pompeux. Ce n’est hélas pas le seul morceau où ce genre dessert le chanteur.

Parfois ces sonorités électro sont plus intéressantes et apportent une réelle nouveauté au morceau et une nouvelle chaleur un peu différente des pianos habituels chez Seal.

L’exemple le plus concluant est Padded Cell. Les sonorités presque spatiales rendent le morceau très moderne. C’est même mon morceau préféré.

Conclusion :

cet album n’est pas le meilleur de Seal. Au final à l’exception de Padded Cell, Seal n’est jamais aussi bon que quand il fait du Seal sans vouloir se renouveler. Les recherches qu’il fait pour être dans l’ère du temps desservent les morceaux et le rendent franchement inintéressants.

C’est con mais quand j’écoute Seal, je veux encore et encore du Kiss From A Rose.

Dans cet album, on retrouve l’essence du chanteur dans Love, Daylight Saving ou encore Every Time I’m With You. J’aime quand il est romantique, années 90, avec son piano et ces chœurs qui entraînent à dodeliner de la tête et danser avec son amoureuse au milieu du salon.

http://www.deezer.com/album/11514726?utm_source=deezer&utm_content=album-11514726&utm_term=7126184_1446844206&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire