Seether / Poison The Parish

Seether est un groupe de rock/métal sud-africain (et oui, beaucoup ne le savent pas). Ce trio accumule des influences grunges (fans de Nirvana), de rock (comme Deftones) et de métal (comme Papa Roach ou Sevendust). C’est déjà leur 8ème album, Poison The Parish et Seether prend de la maturité (18ans çà se fête non?)

Shaun Morgan au chant et à la guitare, Dale Stewart à la basse et aux choeurs et pour finir John Humphrey à la batterie.

Stoke The Fire lance les hostilités. On retrouve ce son de guitare à la saturation grasse mais pas trop, le riff très froid et nocturne et pour finir la voix de Shaun toujours aussi belle. La mélodie est belle, incisive sur le refrain et la rythmique est percutante.

Le morceau parle d’une femme qui l’a trompé. Il est prêt à pardonner s’il n’y avait pas d’amour mais rééllement il sait au fond de lui que le feu charnel et de l’amour est éteint entre eux.

Sur Something Else, on retrouve bien l’influence de Nirvana. Entre l’intro, là encore très nocturne, froide à la saturation dense et au riff génial, on bascule sur la mise en avant de la voix très proche d’un grunge des années 90 avec le couplet à la guitare aérienne en fond et une basse très puissante.

Les paroles semblent raconter le désamour d’une personne aux prises avec la drogue. La drogue lui permet de se sentir bien, tout puissant et pourtant il se déteste dans cet état.

Let You Down a un son bien dense en intro et sur les refrains. La guitare a une saturation bien grasse, bien dégueullasse comme on aime. La mélodie est entêtante. Je trouve le refrain un peu en deçà du reste du morceau, c’est dommage car le morceau est globalement bon.

Against The Wall m’a tout de suite fait penser à une ballade de Foo Fighters. Le morceau est magnifique, hypnotique. La voix de Shaun fait là encore des miracles et nous emmène ; on s’envole au dessus de tout soucis. A contrario de la chanson où il parle d’un homme qui essaye de dépasser ces problèmes, franchir son mur. Gros coup de coeur pour ce morceau.

Deuxième coup de coeur : Nothing Left. Un pur morceau métal-rock. Le couplet est sombre, lent, épuré alors que le refrain explose littérallement, les instruments prennent toute la place et la rythmique s’accélère. Et le final, c’est le feu d’artifice d’énergie et de puissance.

Petit aparté folk avec Sell My Soul. Guitare acoustique en avant, voix grave et chaude et solo de guitare électrique très beau. Cet interlude est magnifique même s’il sort un peu du registre Seether.

La fin de l’album devient beaucoup plus calme, tranquille. Feels Like Dying et dans un registre un plus rock Misunderstood font la part belle à la ballade plus qu’aux riffs saturés et explosifs.

Conclusion :

Un très très bel album. Seether continue son chemin amenant du renouvellement dans ces musiques et en même temps une certaine continuité dans son style. L’esprit grunge imprègne quasiment chaque morceau, associé à une mélancolie à travers quasi tout l’album, Seether signe de très beaux morceaux et fait globalement un sans faute.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/41088431?utm_source=deezer&utm_content=album-41088431&utm_term=7126184_1494974078&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/3XoWbvcaTogE3kHnL4Wx11

Facebook : https://www.facebook.com/seether/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire