Sepultura / Arise (Expanded Edition)

1991, deux ans après le succès de Beneath The Remains, Sepultura retourne en studio pour sortir Arise. C’est Arise qui donnera la direction des albums suivants dans ces sonorités trash et rythmes tribaux. Ce mois, sort Arise Expanded Edition, une version remasterisée, pleines de lives et de raretés.

1991, Sepultura c’est Max et Igor Cavalera respectivement au chant/guitare et à la batterie, Andreas Kisser à la guitare lead et Paulo Jr. à la basse.

Je ne reviendrais pas sur les titres énormes d‘Arise : Arise trash à souhait au son brut de décoffrage, Altered State aux notes tribales mystiques, Under Siege et son intro noir, black même, à la guitare.

Je me concentre sur les plus de cet Expanded Edition.

En commençant par les bonus track qui étaient présents sur la version deluxe d’Arise comme Orgasmatron qui montre un Sepultura très heavy. Ou Drug Me, morceau qui sonne très punk hardcore.

J’aime bien les remix de Dead Embryonic Cells qui rappellent ce qui a pu être fait après sur les albums de Soulfly (groupe de Max Cavalera après Sepultura).

De même, les morceaux en writing sessions plutôt destinés aux fans montrent l’énergie et la puissance dégagée lors des enregistrements et le son brut avant arrangement. Comme quoi le travail d’un ingénieur son ou technicien son a énormément d’importance.

Altered State m’aurait sans doute moins marqué dans sa version pré-arrangement.

De même, sur le deuxième CD, le même Altered State sans la voix et sans les sonorités tribales fait furieusement penser à Metallica période Kill’Em All.

Le jeu vocal très significatif de Max Cavalera a là aussi son importance permettant de différencier Sepultura de tous les autres groupes de trash de l’époque.

Pour finir, le Live In Barcelona de 1991, premier concert du groupe à avoir été filmé est mis en avant dans sa forme audio. L’enregistrement de l’époque montre une légère baisse de volume plutôt agréable, ce qui permet d’entendre toutes les nuances du live et le public crier sans surplomber le groupe. Beneath The Remains en live, déjà à l’époque c’était quelque chose.

Conclusion :

Arise est un album qu’il faut avoir dans sa discothèque si on est metalleux. L’édition étendue ajoute beaucoup de petites choses interessantes pour les fans, le réel plus étant le remastering de l’album original et le live de 1991.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/64578432

Spotify : https://open.spotify.com/album/3J0tQcCCfIjkDgAmIyAPEq?si=EEzaILabT3Wfkhixg_TCag

Facebook : https://www.facebook.com/sepultura/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.