Shawn Mullins / My Stupid Heart

ShawnMullins_MyStupidHeart

Shawn Mullins signe son 9ème album et un de ces plus personnels My Stupid Heart, suite au divorce d’avec sa troisième femme. Il cherche dans cet album la raison de ses échecs sentimentaux et fait aussi le point sur la société d’aujourd’hui, avec humour.

La raison pour lui est simple, son « Stupid Heart » (cœur stupide). On est sur un album très blues, avec la voix de Shawn lente, calme, douce. Les harmoniques à la guitare sont sublimes, aériennes, un peu comme à pu le faire Dire Straits sur ces grands morceaux.

On alterne dans son album entre tristesse d’avoir écouter son coeur, d’être dans l’échec affectif et espoir, joyeux avec des morceaux plus ciblés socialement, sans pour autant être politique.

Ainsi The Great Unknown est clairement la chute de son mariage et cherche les raisons de son échec alors que It All Comes To Down Love est plus cynique, puisque « tout commence par un coup de foudre » (sous entendu les ennuis. il prend en exemple Wall Streets, les prêcheurs de rues, NRA, l’association nationaliste américaineayant pour but de promouvoir les armes aux travers des USA).

Le morceau Ferguson est un morceau portant sur la mort du noir Mickael Brown, un jeune de 18 ans sans casier judiciaire, par un policier blanc n’ayant jusque là jamais fait parler de lui.

Ce morceau est très lent et mélancolique, de là toute sa beauté, avec son solo de guitare en fin comme une apothéose, une puissance de jeu.

My Stupid Heart est donc le bouc émissaire de tous ces malheurs. S’il n’avait pas écouté son coeur, il n’en serait pas là, tout est de sa faute. Les violons, la guitare et la voix de Shawn Mullins viennent s’allier pour en faire une ballade blues tendre et belle, juste belle.

Roll On By amène une touche d’espoir à tout ceci. Le morceau est plus joyeux, plus rapide. Toujours aussi beau, il déroule ces riffs avec aisance et plaisir, et on le ressent.

Une ambiance plus country est installée dans Sunshine. On pourrait presque sentir le soleil se lever sur la campagne américaine.La voix de Shawn Mullins est toujours aussi belle accompagnée avec brio par les guitares toujours aussi aériennes, volant au vent.

Pre-Apocalyptic Blues est une satyre des prédicateurs de rues. Il se fichent carrément d’eux. Le morceau est très blues, joyeux, très typé années 30. Les trompettes font leur apparition pour donner un côté un peu grotesque au texte. On est sur un morceau très dansant et avec The Great Unknown, mon préféré. Solo de piano à l’appui, accordéon, tout y est pour donner du swing à la rythmique. J’adore

Conclusion :

Loin de tomber dans la dépression il a toujours une vision acerbe de son époque et se relève de son divorce pour mieux nous servir un album superbe et sans fausses notes.

A écouter et réécouter sans retenue avec des amis autour d’un bon Cognac que j’attends toujours (il se reconnaîtra)

http://www.deezer.com/album/11472186?utm_source=deezer&utm_content=album-11472186&utm_term=7126184_1445806265&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire