Shoot The Girl First / I Confess

stgf

Shoot The Girl First (STGF pour les fans d’acronymes) est un groupe de métal hardcore cannois. Ils sortent leur deuxième album : I Confess. Il fallait que je sois dans ma phase bourrin pour vous parler de ce groupe… Voilà!!!

 

Shoot The Girl First fait référence à une phrase du film Doberman (thriller puissant et violent français). Ils ont aussi, sur leur premier album fait plusieurs fois référence aux films de Tarantino (Pulp Fiction notamment) dont ils sont fans. La violence au service du scénario. On peut retranscrire un peu cette phrase dans le style de STGF. La violence au service du texte.

Un son bien lourd, rapide, puissant avec des notes d’électro pour faire le lien et deux chanteurs : un qui growl (hurlement primaire) et Crystal (oui une jeune femme très jolie au demeurant) qui crie et hurle sa rage.

Je schématise un peu car ils chantent aussi normalement parfois.

Entre Avenged Sevenfold et Fear Factory, on a Shoot The Girl First.

Un groupe très technique avec des guitares qui balancent des riffs à 400 km/h, un batteur qui claque ces cordes comme personne et un batteur qui joue de la double pédale (les pédales au sol contre la ou les grosses caisses pour les non initiés) avec puissance et précision.

I Like The Way You Die, Boy est le parfait exemple de ce que je viens de dire plus haut. Le son est énorme, non compressé. Les voix se distinguent par leur puissance et la capacité de passer du chant normal au growl en un quart de seconde. Crystal est la personne qui hurle derrière le chanteur sur le refrain (c’est énorme que pour une fois ce soit la femme qui balance la colère derrière le chant plus calme de l’homme). Le riff est simple, agressif et les petites touches de synthés au fond, notamment sur le dernier tiers, viennent remettre un coup de boost au morceau.

No Hero est un morceau génial. Une puissance phénoménale, aidé par le jeu de guitare, Crystal au cri et la batterie volumineuse. Le riff est là aussi simple mais terriblement efficace et la technique de chaque musicien contribue à ce que le morceau soit aussi bon.

Ne vous méprenez pas, pour jouer fort et vite, il faut une certaine technique, une très bonne même.

D’ailleurs les paroles sont là aussi simple dans la structure mais travaillé dans l’écriture.

No Hero fait référence au combat de tous les jours pour avancer. Il n’y a pas de héros, il n’y a que des personnes qui progressent dans leur vie, avec leurs difficultés à traverser, leurs peurs à combattre et l’espoir d’aboutir au bonheur.

Voici donc le clip de No Hero :

Mais ils savent aussi la jouer calme. Comme pour I’m Yours, And I’m Not Yours. Une intro à la guitare avec une légère réverbération très lente et douce.

Bon, ils ne restent pas calme très longtemps, la colère reprend le dessus. Les guitares se saturent, les voix montent. En deuxième partie, on retombe dans un espace de sérénité, de calme absolu (seul la batterie perturbe ce calme par un break bien senti). Le calme avant la tempête, le bouquet final où Crystal chante aux milieux des pianos et guitares et des descentes de toms (les tambours autour du batteur positionné en hauteur).

9th Symphony fait ici référence à la 9ème symphonie de Beethoven aussi appelé l’Ode à la Joie. En fait de joie, c’est plutôt la haine qui régit ce morceau. « La symphonie joue encore et encore mais ne semble jamais trouver le moyen de se terminer ». En clair, c’est un chemin sans fin, la violence entraînant la violence. En fin de morceau, on a d’ailleurs une accalmie dans le morceau : une voix en fond, la guitare jouant tranquillement alors que le synthé est comme aérien surplombant le morceau qui repart vers la colère très vite, les saturations et la batterie prenant la place des douces notes de guitare.

Conclusion :

Les morceaux alternent bien souvent une partie chantée, souvent le refrain, et une partie hurlée. D’où les deux références à Fear Factory ou Avenged Sevenfold.

Ne vous méprenez pas, cela reste de la puissance et du métal à l’état pur, mais du bon. Une technique et des mélodies bien sentis, un gros travail des voix. Le tout est très cohérent.

A écouter entre cheveux longs et headbangers.

Deezer : http://www.deezer.com/album/12213270?utm_source=deezer&utm_content=album-12213270&utm_term=7126184_1462478937&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/0GfSwOT0OdegHzBB1hfley

Facebook : https://www.facebook.com/shootthegirlfirst/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire