Siddarth De / Dont Trust The Colour Blue

siddarthde

Voici le premier EP de Siddarth De, chanteur de blues/folk indien (c’est Siddarth qui est indien, pas le folk). Encore une curiosité à découvrir ensemble, un indien chantant en anglais de la folk américaine avec Don’t Trust The Colour Blue.

Il a commencé sa carrière en reprenant des chansons dans les scènes ouvertes autour de Bengali et sort aujourd’hui un 5 titres très ancré dans l’univers blues, folk traditionnel américain.

On entend quand même dans son accent un peu le soleil d’orient.

Ms. Melancholy est un superbe morceau folk très entraînant. Une superbe chanson d’amour, lui positif, elle triste.

Le phrasé, la mélodie à la guitare acoustique montre un bon niveau technique et une qualité d’écriture très intéressante. Le rythme fait mouche, nous fait secouer la tête de part et d’autre.

Dommage qu’il soit si court, à peine 2 minutes.

Dreambound est plus lent, plus mélancolique. On entend un chœur féminin ; c’est la voix de Rebecca Johns (je ne connais pas mais elle a une voix qui convient très bien avec Siddarth De). Ce morceau est très beau même si quelques fois, les notes frisent la fausse note (côté guitare, juste avant la fin du morceau).

The Birthday Song est plus typé folk traditionnel. la mélodie est très simple et on voit l’apparition d’une batterie et d’une basse.

Le morceau est lui aussi très dansant, simple et efficace.

C’est d’ailleurs dans ce morceau où l’accent indien de Siddarth donne un petit côté unique à cette chanson.

Golddigger (chercheur d’or) est le morceau bluesy par excellence. Chanson mélancolique, lente. L’apparition de la guitare électrique y est peut être aussi pour quelque chose. Là aussi, l’accent rajoute un petit peu d’exotisme. Le morceau est là aussi très beau. Le riff de guitare plonge tout de suite dans une ambiance très années 60.

Il a une voix très agréable à écouter sans être exceptionnelle. Juste, çà colle tout à fait à ce qu’il chante, il n’y a pas de fausses notes.

La dernière chanson est pour moi de trop par contre. Beauty In Fear a un rythme beaucoup trop simple, même si l’arrivée des synthés donnent une certaine atmosphère très sympa, planante, je trouve que le morceau tombe un peu dans le pathos. La mélodie est là, beaucoup trop simple, il ne s’est pas foulé, heureusement qu’il n’est pas tout seul pendant 5 minutes car çà m’aurait même soûlé. La fin du morceau devient même plus sombre, et là on tombe un peu dans la faute de goût.

Conclusion :

Un bon album de folk sans être l’album à avoir chez soi absolument. c’est une bonne entrée en matière pour Siddarth De et se faire connaître.

Je pense qu’il a un univers intéressant et une qualité de composition (si l’on excepte le dernier morceau) qui peut encore évoluer et s’améliorer.

A confirmer sur, je l’espère un album 8-10 titres.

Deezer : http://www.deezer.com/album/11998354?utm_source=deezer&utm_content=album-11998354&utm_term=7126184_1452113709&utm_medium=web

Spotify : non disponible

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire