Slash / Living The Dream

Un nouvel opus de Slash est toujours un événement ! Depuis plus de trois décennies, ce guitariste reconnaissable entre 1000 nous a livré de tels joyaux qu’il est compliqué d’en faire une liste exhaustive.
Il est désormais une légende… Vivante qui continue de composer à un rythme plutôt soutenu.
En tant que fan de l’ensemble de son œuvre, je suis impatient de parcourir Living The Dream, le nouvel opus avec toujours l’angoisse que ce ne soit pas monstrueux mais juste bon.

Est-il nécessaire de re-présenter l’équipage du navire, notre vieil ami au couvre chef repart avec la même bande à l’exception d’un petit nouveau, Franck Sidoris, un gratteux rythmique (et chœurs) qui fait son apparition, et l’immense Myles Kennedy toujours strictement au chant avec notre héros du jour.

La première écoute complète m’a laissé très perplexe, je n’ai pas trouvé le morceau qui tue, excepté peut être Mind Your Manners. Une impression de déjà vu pour ne pas dire réchauffé. Mais je me dis que je ne peux pas condamner ce génie aussi simplement !

On reprend!
Dès les premières notes, on sait où on est, un son chaud, saturé mais pas trop, c’est lui.
Le son parait plus épais qu’à l’accoutumé au niveau de la section rythmique basse batterie et bizarrement sa guitare semble plus légère, moins appuyée.

Le disque ouvre donc sur The Call Of The Wild, un rock entraînant avec un chant de Myles Kennedy comme on l’attend, ca marche bien et le combiné Slash/Myles marche toujours autant à merveille. C’est bon mais…

On ressort un peu de l’euphorie avec la suite. Sur Antidote un titre rock rapide avec des fioritures à la guitare sur les couplets pas toujours heureux (et c’est rare !). Le refrain marche bien avec un gros solo si ce n est des relans de You Could Be Mine sur le riff qui dérangent.
Mind Your Manners redonne le sourire. Une gratte un peu crunch sur le couplet avant un riff dont il a le secret et un refrain que Myles porte très haut. Top.

On retombe aussitôt dans des morceaux déjà entendus.
Lost Inside The Girl est une ballade appuyée type Slash sans vraiment rien de marquant même si ca passe. Seul événement, la voix de Myles quand il change de ton à la fin du titre.

Je ne souhaite pas commenter Read Between The Line, à l’intro extrêmement Hendrixienne, au refrain qui ne me plaît pas du tout. Ce morceau à mon sens aurait du être sorti.

Slow Grind relève un peu mais on reste un peu englué dans le bon rock, qui manque de tranchant et d’inspiration.

Alors à ce moment là du disque on s’inquiète vraiment !
Heureusement la dernière ligne droite va me faire rectifier le tir.

The One You Love Is Gone est une pure ballade, acidulée, radiodiffusable mais…on sent comme une sincérité et ca marche bien. Myles y est clairement pour quelque chose.

La seconde partie est savamment orchestrée et arrangée.

Driving Rain remet un coup de punch avec un riff un peu a la Nuno Bettencourt, un refrain qui décolle. A noter que son solo final sort des sentiers battus, assez plaisant !

Sugar Cane est peut être le morceau le plus tranchant avec un rythme saccadé et un riff vraiment marquant.

The Great Pretender (ce n’est pas une reprise!) est une ballade appuyée, avec un riff/solo dont Slash a le secret. On y retrouve les recettes habituelles, les montées en puissance saturées etc.. Mais ça marche, il y a du cœur à l’ouvrage, et un solo les amis…

Boulevard Of Broken Hearts conclue cet opus.  L’intro est surprenante : une note de ré en reverb tenue qui donne le fil rouge du morceau, le chant de Myles change un peu. C’est très frais, un titre sur lequel on a envie de faire repeat!

Conclusion :

Nous voilà arrivé au bout de la découverte de ce nouvel opus, vous l’aurez compris, tout ne relève pas du génie, malheureusement. Il n’y a pas de titres mauvais, seulement des choses entendues et de fait un peu fades. Je ne sais pas si je le ferai tourner en boucle comme ses prédécesseurs. Mais il faut tout de même extraire le dernier tiers du disque où l on retrouve de l’audace de la fraîcheur, de l’accroche… bref ce que l’on attend d’un être exceptionnel comme Slash.

Nico V.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/73442222

Spotify : https://open.spotify.com/album/7uaLqs2tRTJnPJPj3VmNsI?si=aYnbPA-URJePXbq3HgebwA

Facebook : https://www.facebook.com/Slash/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.