Stuck Mojo / Here Come The Infidels

stuck mojo

Stuck Mojo est un groupe de métal rap comme Limp Bizkit ou encore les rage Against The Machine. Ils viennent d’Atlanta et balancent leur flow sur le nouvel album : Here Come The Infidels.

Les musiques sont puissantes, les textes sont acerbes. Tout est là pour faire du bon rap-métal.

Here Come The Infidels, le morceau titre me fait plus penser à un morceau de punk. La mélodie est très rapide, on ne respire pas. Le chant déroule sur tout le couplet. Le seul moment où on peut reprendre son souffle est un refrain avec un chanteur qui growl gentiment. C’est presque “bisounours” la façon de chanter et la mélodie.

Second couplet, enfin rapé, la mélodie devient plus lente, plus mélodique aussi et technique.

Je vais vous le dire franchement : si je m’étais arrêté aux 30 premières secondes du morceau, j’aurai zappé direct. Le morceau ne m’a pas accroché. Mais en écoutant la deuxième chanson : la révélation.

Rape Whistle : une énergie énorme avec une mélodie énorme et deux chanteurs : Robby J. qui rappe et Rich Ward, le guitariste qui growl sur les refrains.

Robby J. me fait penser à Zach De La Rocha (le chanteur de Rage Against The Machine). Il a un flow rapide et énergique.

Charles Bronson confirme mon impression. Le riff de guitare balance grave comme RATM à une autre époque. Sur le refrain, j’ai même l’impression de les écouter. Mais c’est bien Stuck Mojo. Et ils balancent grave. Un solo de guitare par ci, une basse surpuissante par là.

Les paroles parlent de la violence dans les villes et de la corruption politique. Il cherche à protéger sa famille et ne voit qu’une solution : jouer les Charles Bronson. Oeil pour Oeil, la loi du Talion.

Je ne cautionne absolument pas ce texte. Je pense que même lui ne cautionne pas. Il le dit lui même, il perd la tête en disant çà. Il met juste en avant une société américaine qui pour se défendre emploie les mêmes moyens que les agresseurs.

Verbal Combat met avant le fait qu’il ne soit pas rappeur mais une machine lyrique. Sur scène, il peut dénoncer, dire ce qu’il veut sans que personne ne puisse rien y faire. Il est tout puissant. Il en profite pour rendre hommage aux grands Public EnnemyAnthrax, groupes qui ont fait de lui ce qu’il est.

La mélodie est lourde, puissante. Le refrain est plus mielleux avec notamment les chœurs, mais son flow reste énergique et bien envoyé. Le solo de guitare aux deux tiers du morceau est très blues, sublime. Ce qui montre bien la qualité des musiciens.

Le clip fait penser à une bande annonce de film, c’est génial (et il y a les paroles, vous pouvez vous en donner à cœur joie) :

 

Destroyer commence comme un vrai morceau rap. Puis vient la guitare électrique. Un peu comme Cypress Hill en sont temps. On garde cet esprit East Coast, avec le chanteur mis en avant ; un refrain un peu décalé, plus enragé (d’où l’intervention de la guitare électrique et de la batterie à ce moment) alors que les couplets sont avec une prédominance de synthé et un flow plus mélancolique.

J’adore l’intro à la batterie/guitare de I Am Legion. Une puissance, une lourdeur du morceau très bien foutu. Le refrain me fait un peu penser à un groupe texan (genre Texas Hippie Coalition ou  Pantera), la voix gutturale de Rich Ward  aidant à mettre dans l’ambiance.

Le solo de guitare continue de me faire penser à un Southern Rock (appelé comme çà principalement pour les groupes de rock texan).

Là aussi, on a une énergie énorme pour le final. On peut dire qu’ils savent finir un morceau, on en demanderait presque encore un peu.

Conclusion :

Un album génial, puissance, énergique. J’adore cette énergie développé par le groupe. C’est un album pour les fans de métal rap comme pour ceux qui veulent découvrir le genre.

Le flow de Zach De La Rocha avec les musiques de Pantera. Voilà ce qu’est Stuck Mojo.

Deezer : http://www.deezer.com/album/13105964?utm_source=deezer&utm_content=album-13105964&utm_term=7126184_1466950502&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/6MVgnfaxd4VQIWlr36lLD6

Facebook : https://www.facebook.com/StuckMojo/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire