The Rocket Summer / Zoetic

zoetic

Bryce Avary est The Rocket Summer. Cet américain de 33 ans a commencé à faire des concerts et à diffuser sa musique dans les boutiques de sa ville dès l’âge de 16 ans. Plein d’ambition, c’est normal qu’aujourd’hui je parle de lui et de son dernier album : Zoetic. Un album très pop avec une pointe de rock et d’electro.

On reconnaît tout de suite les influences de The Rocket Summer : Michael Jackson en tête, une pointe de Prince (je pense pour le côté funk) et de Lenny Kravitz (pour le côté rock).

La voix est très influencée du King Of Pop. Les guitares me font plus penser à Lenny Kravitz (genre American Woman).

Par exemple sur UNI, on a tout ce que je viens de dire. La voix fait très Black&White de Michael Jackson et la mélodie à la guitare fait Lenny Kravitz.

Le morceau résolument rock est superbe, très dansant, positif. J’adore ce morceau.

Le dernier tiers notamment où la montée en puissance se fait avec un synthé imitant les trompettes, après un passage où le chant est plus feutrée (c’est là qu’on a le plus l’impression d’entendre M.J.) on finit le morceau à fond rock’n roll.

Cold War fait quant à lui très Prince. J’aime beaucoup le refrain où avec le doublement de sa voix (ce qui donne une épaisseur) on sent la colère monter. Le morceau est résolument funky. Le synthé y est pour beaucoup, mais aussi les mélodies ont un groove énorme.

Get Over It me fait énormément penser à Michael Jackson mais avec une Gibson (c’est la marque de la guitare). La mélodie est elle aussi très funk. Une deuxième guitare saturée, elle, vient apporter le côté rock déjà présent avec la batterie et la basse.

Le morceau est lui aussi très positif, vivant. En même temps les paroles parlent d’une remise en question et de remonter la pente, de surpasser ces échecs. Il faut aller de l’avant (Get Over It).

Il y a aussi des morceaux moins intéressants. Sans être mauvais, You Are, You Are dénote un peu du reste de l’album. Un peu trop électro par rapport au reste de l’album où le côté techno est couplé avec d’autres styles et est là pour ajouter un petit quelque chose au morceau. Là on a une prédominance d’effets et d’arrangements, la mélodie est plus mélancolique. Pourtant le morceau est aussi un hymne à l’estime de soi.

Quand tout va mal, qu’on se sent coupable, haineux, tu es beau. J’ai revisité un peu mais c’est le fond de la pensée. Il n’hésite pas à mettre en avant son estime de soi, sa beauté au lieu de sombrer dans le pessimisme.

FL,CA (sous entendu Floride et Californie) est un morceau très pop. Il y a toujours cette puissance musicale et cette envie de faire danser la foule. La mélodie est simple mais efficace. L’amour à distance (l’un en Californie, l’autre en Floride), deux opposés qui se retrouvent pour finalement se déchirer.

Conclusion :

L’album est très cohérent, très pop/rock. Plein d’énergie et de vie, on a envie de faire la fête autour de ces chansons, de sauter partout. J’aimerai beaucoup voir si cette énergie positive est aussi présente en concert. Il y a une certaine folie, folie créative, dans cet album. J’aime beaucoup cet album. C’est plus travaillé, plus fouillé que la plupart des artistes pop du moment. Il sait prendre les influences diverses, et pas les pires, et se les approprier.

Une telle maturité musicale me rend jaloux : bravo Bryce Avary. Même si tout n’est pas bon (je suis moins fan de Sharks ou You Are, You Are) l’esprit est là : donner du plaisir et se faire plaisir en faisant de la musique.

A écouter seul, avec des amis, le tout dans un esprit festif et de délire convivial.

Deezer : http://www.deezer.com/album/12101400?utm_source=deezer&utm_content=album-12101400&utm_term=7126184_1457040857&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/1ajXvIl0kRdq6rEUb1nfUK

Facebook : https://www.facebook.com/TheRocketSummer/?fref=ts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire