Thomas Rhett / Tangled Up

TangledUp

Deuxième album de ce jeune américain de 25 ans : Thomas Rhett sort Tangled Up. Un son pop/country très original et très festif. Tout d’abord batteur pour le groupe de son père pour finalement devenir auteur/compositeur et guitariste de ces propres morceaux. Voyons ce que ce pseudo bad boy donne…

Les paroles font beaucoup penser à Ed Sheeran. Ce n’est pas le même style quand même ; il parle de la fête et de ces amours (pas toujours en même temps). Tout çà sur une musique très festive, tantôt country revisité, tantôt pop. Sa voix est agréable, très pop elle aussi.

Crash And Burn est un très bon exemple de ce que je viens de dire : de la country pop très festive, un peu dans l’esprit Ed Sheeran. Un refrain digne des hits radios.

South Side fait plus penser à un morceau hip hop, très entraînant avec toujours cette touche country : le banjo, la guitare électrique et même les cuivres (comprenez saxophone) en arrière.

Le morceau est très aboutit et dansant. D’ailleurs les paroles incitent à danser et shaker son south side (son petit cul si vous n’êtes pas fan des images anglophones).

Die A Happy Man est clairement un des seuls morceaux 100% country de l’album. La rencontre d’une femme tellement belle et avec laquelle il se sent si bien qu’il pourrait tuer.

Là, sa voix est très travaillé, il est doué, très doué, c’est un morceau génial.

Vacation, très dansant lui aussi, un peu dans le même esprit que South Side, plus hip hop quand même.

Like It’s The Last Time revient sur sa part pop/folk. Là aussi çà pourrait être un morceau écouté à la radio, même française (je comprends même pas qu’ils l’aient pas encore passé, ces médias toujours à la recherche de pépites musicales dansantes… bon j’arrête de taper sur l’ambulance radiophonique).

Single Girl fait très années 80, les slows de mon enfance.

The Day You Stop Lookin’ Back est le deuxième morceau 100% country et je regrette qu’il n’y en ait pas plus, ce sont les meilleurs morceaux, les plus simples aussi.

Tangled parodie le morceau de Daft Punk et Pharell Williams, Get Lucky, mais en moins bien, beaucoup moins bien. L’idée est là mais ne concrétise pas. La rythmique est sympa mais c’est du déjà vu.

Conclusion :

Je ne pourrais pas vous dire vraiment pourquoi j’aime bien cet album et que je l’ai écouté d’une traite avant de le réécouter pour écrire. C’est tout ce que je n’aime pas habituellement, à l’exception des deux morceaux Country. Mais le travail de Thomas Rhett pour essayer de se créer un univers, en mélangeant un phrasé hip hop, des nouvelles technologies et un esprit folk américain est très bien fait.

Après, de mon impression, c’est un album pour exister en créant des morceaux très dansant, festifs. Vous aimerez ou pas ; moi aussi bizarre que çà puisse paraître, j’ai bien aimé.

Deezer : http://www.deezer.com/album/11192042?utm_source=deezer&utm_content=album-11192042&utm_term=7126184_1444169061&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/5EJgQd6IcN7xvdmpARRk5b

Facebook : https://www.facebook.com/thomasrhettmusic/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire