Weezer / Teal Album

Dans la série des albums de reprises les plus barrés, Weezer et son Teal Album (comprenez couleur bleu canard) est en bonne place.
Le moyen pour le groupe de présenter tous les groupes qui les ont inspiré à titre individuel ou collectif.

Le groupe est un habitué des reprises en live. Mais en faire un album est une première. Pour autant, ils n’ont pas pris ça par dessus la jambe.

La très belle reprise d‘Africa de Toto, très fidèle à l’original, avec des arrangements un tout petit peu plus modernes.

Everybody Wants To Rule The World des Tears For Fears avec la voix magnifique de Rivers Cuomo et les solos repris nickel. Le son de basse est un tantinet plus énergique que dans l’original, le jeu de Scott Shriner étant plus rock.

Tous les morceaux des années 90 de la mouvence pop rock qui ont bercé mon enfance.

Hormis les envolées lyriques d’Annie Lennox d’Eurythmics et un son plus gras, allez chercher une faute de goût ou une infidélité à Sweet Dreams.

Take On Me étant un de mes morceaux préférés à la base, j’ai toujours détesté qu’on y touche, le chant de Morten Harket de A-Ha étant mythique.
C’est d’ailleurs un morceau où Weezer bascule dans un esprit plus rock sur le pont avec une saturation de guitare, pas mal du tout. Pour le reste, Rivers Cuomo a une voix magnifique et traite très bien ce magnifique morceau mais je reste sur ma conviction : on ne touche pas à Take On Me, l’original est le meilleur.

Les morceaux comme Happy Together des Turtles leurs correspondent plus, dans l’esprit rock californien ou Mr. Blue Sky des Electric Light Orchestra avec un son résolument moderne.

Je suis surpris de la très grande qualité apportée à Paranoïd de Black Sabbath.

Je ne m’attendais pas à voir un morceau hard même si sur quelques albums, on a pu ressentir des influences plus sombres.

De même pour la reprise des TLC, No Scrubs. C’est pour le coup, cette fois, loin de l’original. Barré mais pas tellement bon surtout quand on bascule dans un espèce d’auto-tune sur la voix. On ne fera pas d’un âne un cheval de course avec No Scrubs.

A l’inverse, Billie Jean aurait mérité qu’on la laisse tranquille. Sans doute très sympa en live avec une bonne saturation sur la guitare, la mettre sur l’album est superflue.
Le génie de Michaël Jackson a fait que ce morceau souffre difficilement la reprise.

Pour finir, Stand By Me, titre phare de Ben E. King revêt son costume le plus rock : saturation, basse bien présente grasse. Sympa sans être inoubliable.

Conclusion :

Le Teal Album est un album de reprise fait pour nous faire patienter encore deux mois, le temps que le Black Album arrive. Très bon sur les deux premiers tiers, le dernier pan laisse un peu à désirer plus sur la difficulté à reprendre des chansons phares qui ne supportent pas le moindre faux pas que sur la qualité d’exécution.

Un album pour les fans comme moi.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/85310172

Spotify : https://open.spotify.com/album/65sHj9PvsbyD0uugGHjueN?si=2RdpELQZR1KsLjD_KFItBQ

Facebook : https://www.facebook.com/weezer/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.