Avatar / Avatar Country

Dieu sait que je n’aime pas le métal symphonique à la mode nordique car c’est trop souvent de la masturbation musicale. Avatar me contredit avec une excellente technique musicale, beaucoup d’humour et un vrai travail des mélodies. Ils sortent leur nouvel album : Avatar Country.

Bon, on retrouve ce que beaucoup aiment dans ce style de musique : des solos de guitares déments à n’en plus finir et une voix de mec émasculé à la naissance. C’est bien souvent ce qui me soûle dans cette musique. Ainsi Legend Of The King, The King Wants You reste dans l’esprit métal nordique, métal symphonique bien connu.

Mais ce n’est pas tout et ce n’est pas ce qui fait l’originalité du groupe.

Déjà, l’histoire. Tout tourne autour du Roi de cette contrée, la contrée d’Avatar. D’où les titres tous tournés vers le roi. Mais c’est aussi le surnom du guitariste, d’où la double lecture : le voyage du roi à travers sa contrée comme le voyage du guitariste sur sa terre nourricière.

Ensuite, le mélange des genres. On est sur du métal mais pas seulement.

On a droit à un esprit un peu déjanté et qui ne se prend pas au sérieux. The King Welcomes You To Avatar Country balance un rock teinté de blues à la mode AC/DC avec Johannes Eckerström, le chanteur qui hurle à s’en péter les cordes vocales.

Le morceau est un pur bijou d’excentricité et de rock’n roll. On a même sur un interlude à la guitare très tranquille, limite pop pour finir sur un solo énorme très rock’n roll et non pas métal comme les autres groupes du genre.

King’s Harvest lance un métal limite black, le chanteur growlant sur tous les couplets avec un riff lent et bien lourd. Le chant clair ne revient que sur les refrains et ne montent pas dans les aiguës comme ces congénères. C’est du pur métal avec de très beaux solos bien envoyés par The King (justement).

J’aime tout particulièrement A Statue Of The King. Tout commence comme un morceau de métal symphonique avec une voix claire sans être trop haute. Mais très vite, le riff s’accélère et la voix s’écorche pour donner un pur métal à la limite du trash bien envoyé accentué par la double pédale. Et le refrain en devient très harmonieux avec ce passage chant clair tout juste rock.

A tel point que le chant me fait penser à Panic At The Disco! (je sais c’est bizarre).

L’album finit avec un petit clin d’oeil à Game Of Thrones : Silent Songs Of The King Part1 : Winter Comes When The King Dreams Of Snow.

La mélodie est très poétique, instrumentale avec une tonalité proche de l’électro ambiant. Les synthétiseurs prennent la place des guitares pour donner un côté très onirique au morceau.

Puis Silent Songs Of The King Part 2 : The King’s Palace réintroduit un élan métal et les guitares électriques pour s’en donner à coeur joie sur une mélodie entraînante, énergique et très technique.

Conclusion :

Je m’étais lancé dans l’écoute d’Avatar avec beaucoup d’a priori et j’en ressort conquis. Un album plein de surprises où les fans de métal nordiques et les non adeptes du genre trouveront leur compte. De très belles mélodies, un travail de chant léché et des solos de guitares à perte de vue. Un album qui mérite d’être écouté et dans vos lecteurs et vos discothèques.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/53562772?utm_source=deezer&utm_content=album-53562772&utm_term=7126184_1516284157&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/4n3K2YQ2TYUppYdXN2xDFY

Facebook : https://www.facebook.com/avatarmetal/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.