Carla Stark / Karma

Carla Stark est une jeune chanteuse pop bruxelloise. Bercée dès sa plus tendre enfance par Claude Nougaro et le saxophone de son père, et après des études et un emploi qui ne lui plaît pas, elle rencontre Essaï Altounian, un jeune franco-arménien qui tombe amoureux de ses paroles et écrivent ensemble le premier album de Carla Stark. Voici donc Karma.

Monsters installe une atmosphère plutôt rock tendre. La voix est énormément mise en avant. C’est d’ailleurs là, peut être, son petit défaut. La partie mélodique piano et guitare est magnifique, le riff est énergique mais largement contrebalancé par la voix posée de Carla Stark qui chante loin devant et écrase tout.

Je retrouve le même constat sur Dreaming Of You même si cela est moins gênant car la chanson est plus feutrée et se veut tout en tendresse.

Cette mise en avant de la voix trop importante s’estompe sur I Would If I Could, morceau pop-folk très optimiste et moderne. On retrouve une instrumentation propre et énergique.

Je m’arrête sur Start Starting, le morceau phare de l’album. Un pur moment groovy dans l’album avec des cuivres magnifiques, une batterie qui donne un tempo dansant et une voix qui prend toute sa place. On prend la pleine potentialité de la voix de Carla Stark sur ce morceau. On entend son sourire, le groove qu’elle transmet. J’adore.

Once A Cheater continue dans ce sens avec une musique latino-jazz tournée vers les cuivres et qui permet à la voix de se placer de belle manière et aux musiciens de se faire plaisir sur une mélodie très dansante.

S’ensuit un ventre mou de gloubiboulga de morceaux, mélange de rock, de r’nb, de je ne sais quoi sans grande originalité.

My Life Is A Battle revient remettre de l’ordre avec une chanson enfantine, douce, feutrée à la voix pleine de sincérité et de beauté.

Puis on retombe dans le mélange des genres, pop, rock, fouillis qui desserre sa voix au lieu de la sublimer.

Arsenic jouant les rockeuses sans voix, Confusion et son côté Zooey Deschanel (la chanteuse de Hello)

Conclusion :

Le début de l’album est très prometteur. Après quelques réglages, sa pop groovy balance et sa voix est assurée, chaleureuse. Sur un premier album, on veut souvent trop en faire, c’est un peu le cas de Carla Stark. On se perd un peu dans l’histoire qu’elle veut raconter et ces qualités vocales ne sont pas mises en valeur sur tous les morceaux. De même les qualités des mélodies varient. J’en attends plus sur son prochain album.

En attendant, la voix de Carla Stark, si elle sait trouver son univers persistant (qui je pense est une musique qui groove comme le funk, le jazz ou le blues), fera parler d’elle hors hexagone.

Pour l’acheter :

Deezer : https://www.deezer.com/album/58683492?utm_source=deezer&utm_content=album-58683492&utm_term=7126184_1527866210&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/4sGS44FGqp8NVb8FWugY2J

Facebook : https://www.facebook.com/carlastarkmusic/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.