Hampered / Asylum

Hampered est un groupe de metal-core français, toulonnais pour être exact. La scénographie de chaque album et chaque concert a une importance capitale pour le groupe et Asylum, leur premier album est là pour imposer leur univers.

Asylum, le premier opus du quintet est inspiré par des films culte tel que « vol au-dessus d’un nid de coucou » ou « Shutter Island ». Il raconte l’histoire complexe d’un héro désabusé se retrouvant plongé dans l’antre d’un hôpital psychiatrique.
Imaginez une vie où tout à dérapé, où chacune de vos issues abouties à une impasse. Vous en arrivez au point de non retour et la seule alternative à votre emprise vous entraîne au fin fond d’un asile.

L’album fonctionne comme un film avec ces séquences, ces revirements, son suspense et ces émotions.

Une voix dans la tête, il roule sous la nuit, sous la pluie, puis un bruit, un crash. Une envie de finir. L’intro installe l’ambiance : sombre, noir et depressif.

Ce n’est pourtant pas ce qui ressort de la musique d’Hampered. I’m Alive balance un gros son de guitare, des riffs rapides et incisifs et alternance chant clair et growl. Cette alternance vocale fait le parallèle avec la voix dans la tête du protagoniste. C’est une grosse énergie qui est déployée par les musiciens rappelant Machine Head.

On ressent la folie, la rage dans chaque morceau.
Petit bémol sur l’anglais qui mérite encore un peu de travail. Ça s’entend surtout en chant clair.

Stop That m’a fait penser direct à du Sepultura. Un gros hurlement de Germi (le chanteur), une grosse section mélodique à la guitare avec des saturations percutantes et un rythme de batterie bien énervé avec même le pont batterie/guitare en son clair très sympa.

Les riffs sont souvent accrocheurs et c’est plaisant de voir que sous des airs de gros bourrins, il y a énormément de technique de la part de Stef (batterie), Fares (basse), Romain et Guillaume (guitares).

Conspiracy Theory envoie du gros lourd et le son est optimal pour jouer les bulldozers et pogoter sur le devant de scène.

Avenge Your Memory et la rivalité mélodie douce en son clair et colère brute avec grosse saturation est très intéressante. La seule chose qui pêche encore dans ce morceau est le chant clair et le manque de technique vocale (quelques fausses notes perfectibles quand il monte) ainsi qu’un peu de travail sur l’accentuation anglaise. Remédié à cela et ce morceau serait un petit bijou.

Conclusion :

Un premier jet interessant qui marque une volonté de créer une ambiance autour de l’album, une histoire unique que l’on suit. On a des riffs énergiques et bien construits, plus qu’à travailler le chant clair et ce groupe s’installera sur la scène métal française sans difficulté.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/57494512

Spotify : https://open.spotify.com/album/3Btq9fCqvDLx9fBza0cYcn?si=GhTm8KryRFG1TbPp2f1KTg

Facebook : https://www.facebook.com/hampered.official/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire