Interview Frank Carter & The Rattlesnakes 06/17

C’est dans la chaleur du Hellfest 2017 que j’ai eut la chance de rencontrer Frank Carter de Frank Carter & The Rattlesnakes et de pouvoir lui poser quelques questions. Retour sur son album, Modern Ruin, son concert qui aura lieu dans quelques heures et ces projets.

Cabaneariff : Bonjour Frank Carter et merci de bien vouloir répondre à mes questions.

Frank Carter : Merci à toi.

Cabaneariff : Peux tu te présenter?

Frank Carter : Salut Je suis Frank Carter, le chanteur de Frank Carter & The Rattlesnakes. Je suis artiste, musicien et tatoueur à Londres.

Cabaneariff : C’est, je crois, ta première fois au Hellfest. Comment tu sens le concert qui va avoir lieu dans quelques heures?

Frank Carter : Oui, c’est ma première fois au Hellfest. Je suis excité par ce concert et impatient de jouer ici. C’est un site magnifique, j’ai des musiciens extra. J’ai hâte de jouer.

Cabaneariff : Tu connaissais déjà la France?

Frank Carter : Oui, je suis déjà venu jouer en France il y a deux ans. J’ai joué la nuit dernière à Aucard de Tours, à Tours. C’était génial, je prends mon pied ici et vous avez vraiment un très beau pays.

Cabaneariff : Je suis de Tours donc je ne peux qu’être d’accord avec toi.

Frank Carter : Oui, c’est très joli et le concert était super.

Cabaneariff : Frank Carter & The Rattlesnakes est le projet d’un homme : toi.

Frank Carter : Pas exactement.

Cabaneariff : Ha bon? explique moi.

Frank Carter : Mon nom est en avant parce que j’ai installé ma direction, mon envie dans ce projet mais c’est un projet à 50% de moi et le guitariste Dean Richardson est aussi impliqué à 50%. Le projet est un travail ensemble. C’est moi qui ai créé le projet, écrit beaucoup de textes, composé aussi mais c’est un bébé appartenant à nous deux.

Cabaneariff : Donc, il y a un travail de groupe dans les compositions de l’album. Surtout de toi et de Dean.

Frank Carter : Exactement. On apporte les idées et les textes et le groupe contribue à faire évoluer, à marquer la direction du morceau.

Cabaneariff : Parlons de l’album justement. Modern Ruin, ton nouvel album est, je trouve, moins agressif… enfin pas exactement agressif mais moins lourd que le précédent, Blossom. Es tu d’accord avec çà et pourquoi?

Frank Carter : Oui, c’est vrai.

Blossom est plus comme une explosion, plus rapide. C’était quelque chose de personnel, comme une saignée. Le but est d’aller vite, de mettre de la puissance. Modern Ruin est plus dans l’énergie, plus dynamique. Il met plus l’accent sur un moment, le focus sur l’instant. L’album est fait pour la scène, pour mettre en avant le côté rockband (groupe de rock sous entendu énergique sur scène).

Cabaneariff : Ok. Rentrons dans le détail si tu veux bien. Peux tu m’expliquer “Bluebelle“? Pourquoi ce côté folk?

Frank Carter : C’est ma première chanson que j’ai jamais écrite et c’est la première fois que je joue de la guitare. C’est un truc sympa que je voulais faire et c’est ma première expérience en tant que guitariste. Je voulais la mettre sur l’album parce que je me suis fais plaisir à jouer ce morceau, à composer ce morceau.

Cabaneariff : C’est ta toute première fois à la guitare, bah c’est pas mal.

Frank Carter : Oui, c’est la toute première fois et merci.

Cabaneariff : J’ai adoré la version de Lullaby de Muse. Pourquoi cette reprise? tu es fan?

Frank Carter : De Muse tu veux dire? Oui j’aime beaucoup Muse. J’ai beaucoup d’influences : Queen Of The Stone Age, et Muse aussi. J’aime beaucoup ce qu’ils font et ce morceau est génial.

Cabaneariff : A travers tes deux albums, on peut retrouver tes peurs, tes démons et tes amours. Est ce que ta musique est une psychanalyse?

Frank Carter : Oui (il rigole). Je pense que j’aime chanter, écrire des paroles et j’essaye de trouver un sens, de répondre à mes questions. Je pense que tous mes morceaux sont autobiographiques et mettent en avant une partie de moi.

Cabaneariff : Et tu auras besoin de beaucoup d’albums pour finir cette thérapie? (je rigole)

Frank Carter : Je pense qu’il n’y aura pas assez d’albums dans ma vie et dans le monde pour en finir avec çà (il rigole à nouveau).

Cabaneariff : Est ce que tu as des projets dans les deux prochaines années?

Frank Carter : Oui. Nous travaillons actuellement sur un nouvel album mais c’est très lent. J’écris tout le temps, dès que j’ai le temps, entre deux concerts. Oui, j’ai des projets : de prendre du plaisir dans ce que je fais sur les 10 prochaines années. C’est notre groupe et j’ai envie d’en profiter.

Cabaneariff : Peux tu dire quelques mots à tes fans ou à ceux qui te découvrent ici?

Frank Carter : Si tu sais qui nous sommes, merci de venir à mes concerts et d’écouter ma musique. Si tu ne sais pas qui nous sommes, écoute nos morceaux et vient nous voir car on est le meilleur groupe du monde et tu vas adorer.

Cabaneariff : Merci Frank Carter et bon concert.

Frank Carter : Merci, merci beaucoup.

Frank_carter2982 Lullaby Video PR shot credit Bella Howard

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire