Interview Lunar Experiments octobre 2017

Juste avant le concert de ce soir au Backstage By the Mill de Paris, j’ai eu la joie de rencontrer les musiciens de Lunar Experiments. Retour sur leur parcours et le concert de ce soir.

Cabaneariff : Bonsoir et merci de répondre à mes questions. On va faire un rapide tour de table pour vous présenter.
Adrien : moi c’est Adrien, Adream sur Facebook.(Kam précise qu’il a besoin d’amis en rigolant). Je suis guitariste et je jouais avec Kam, le batteur depuis longtemps et on connaissait Zack, on avait un studio en commun. On savait qu’on avait les mêmes affinités musicales, qu’on allait bien s’entendre. Il avait composé seul le premier EP de Lunar et on a trouvé une émulation, trouver notre sauce pour faire le deuxième EP.
Zack : Adrien vient de me presenter donc voila, je suis guitariste et chanteur. Il manque Vincent le bassiste qui arrive juste après.
Kam : Moi c’est Kam, Kamiar. Vu qu’on peut faire de la pub, vous pouvez me retrouver sur Instagram (rires). Je suis le batteur de Lunar. Ca fait 6-7 ans qu’on jouait ensemble avec Adrien. On suivait Lunar de loin et on était à une conjoncture ou on voulait tous se concentrer sur un nouveau projet et c’est pour ça qu’on a rejoint le projet Lunar.
Cabaneariff : Donc c’est des potes qui se sont regroupés sur un projet commun.
Adrien : Ouais. au départ on voulait créer un truc ensemble, faire de la musique, se faire plaisir et faire vraiment un truc humain tu vois (j’acquiesce). Dans un état d’esprit progressif, mélanger des univers musicaux pour faire un truc qui sonne.
Cabaneariff : J’ai ressenti des influences à la System Of a Down? Quelles influences vous avez? Y a t il des affinités communes?
Adrien : Alors System Of A Down, on adore mais c’est pas du tout l’influence du groupe.
Cabaneariff : Je parlais pas de la musique mais plutôt du chaos musical très organisé et l’explosivité des morceaux.
Adrien : Ok, je comprend.
Zack : Pour ma part, les autres m’ont apporté énormément côté musique. On s’est saisi en terme de style de jeu mais musicalement parlant ils m’ont énormément ouvert.
Adrien : On écoute de tout. On partage un background métal en commun, aussi des groupes rock. On débat dessus car on n’est pas toujours d’accord. Et autrement en ce moment, on écoute énormément de jazz, de gospel aussi. Beaucoup de musique noire américaine.
Cabaneariff : Ok, donc beaucoup de styles musicaux différents. Zack, au départ c’est un projet personnel, tu as fais le premier EP seul. Quelle idée tu avais en terme de son?
Zack : Dans tout ce que j’écris, j’ai toujours eu des visions, un peu ce côté juste au boutiste de ce que je voulais pour le morceau. Et Lunar Experiments est venu au moment où je m’ennuyais sur mon ancien  projet Darkness Dynamite. J’avais fais le tour de la musique métal et je voulais essayer autre chose.
La page blanche Cubase (logiciel de création musicale) a été un peu frustrante au départ et très rapidement Lunar est arrivé.
Adrien : Et à chaque fois il me présentait des trucs et on se disait “ouais là il y a un truc, un truc à développer”.
Kam : Oui en écoutant ce qu’il avait déjà fait sur Cubase, on se disait “il y a un truc à développer, une base intéressante”, des idées. Il fallait juste apporter le côté humain.
Cabaneariff : Et ce soir, pour votre concert. Comment vous vous sentez ?
Adrien : Bah on a hâte en fait. Avant le deuxième EP, ce qu’on voulait c’était jouer, tout donner. Un peu dans l’esprit punk. Là, on a gardé cette énergie mais on a plus envie de montrer ce qu’est Lunar, donner et prendre du plaisir.
(Entre temps, Vincent le bassiste nous rejoints avec son repas)
Cabaneariff : Alors, on va parler du deuxieme EP. Mais d’abord pourquoi sur la pochette des oreilles bleues alors que les personnages sont roses?
(Rire general)
Zack : c’est un concept et secret (en rigolant).
Adrien : Non en fait c’est le travail de potes graphistes. C’est la manière dont ils nous voient. C’est leur délire mais on adore ce qu’ils font et on leur fait totalement confiance.
Cabaneariff : Je vais m’attarder sur deux morceaux en particulier. Le premier est Overemphasize qui veut dire littéralement “surestimation”. Pourquoi ce titre?
Zack : C’est en fait un regard sur la société. J’aime pas ce mot : société. C’est plus un regard sur la façon dont on vit. On prend plus le temps. Tu vois, j’ai des potes qui vivent de manière un peu décalé, qui pensent différamment et j’apprends beaucoup et essaye de suivre leur état d’esprit. Ils prennent le temps d’apprécier les choses, de vivre.
Vincent : Oui tu vois, on vit à Paris et c’est une ville formidable mais personne se parle, les gens sont dans leur monde. C’est limite agressif.
Zack : Oui voilà c’est ça. On est dans un monde commercial tourné vers soi. C’est ça Overemphasize. Une critique de ça.
Cabaneariff : Et Le second c’est Péri Helios part1. Où est la part2?
Zack : Il y aura un deux. Il y a déjà un 2 mais pas enregistré.
Adrien : On se laisse le temps de le paufiner, mais il est la.
Zack : peut être qu’il viendra sur un troisième ou un quatrième EP. J’ai pas fini de dire tout ce que j’avais à dire et Péri Helios en fait partie donc il sortira.
Cabaneariff : 2 EP 5 titres sont déjà sorti. A quand un album?
Zack : Aujourd’hui, on aime le fait de balancer quand c’est prêt. D’où le fait de sortir des EP. Donc un album, pourquoi pas mais pour l’instant, on a la chance d’avoir un label qui nous laisse faire ce quon veut et on aime le fait de sortir tout de suite le fruit de notre travail.
Adrien et Kam : Et pour l’instant, on a des idées, de la créativité, plein. Donc on se pose pas la question. Quand c’est prêt ça sort.
Cabaneariff : Merci à tous pour avoir pris le temps de me voir. Et bon concert à tous les 4.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire