Jill Andrews / The War Inside

jillandrews

Une voix d’ange pour ce 3ème album tout en tendresse et poésie. A écouter les yeux fermés. Voici Jill Andrews et son album War Inside.

Cette chanteuse de 36 ans, américaine du Tennessee (un des berceaux de la musique) sort un album très personnel, et pleins d’amours. On passe de la mélancolie au bonheur et à la remise en question.

Sa voix est enchanteresse, une telle douceur se dégage dans sa voix, dans sa façon de chanter.

On commence justement l’album par un message d’amour : Get Up, Get On .

Le chemin se fait à deux, et ne te prends pas la tête. C’est le message d’amour qu’elle donne à l’homme du morceau. L’homme hésite, ne se sent pas bien dans sa peau et elle lui remonte le moral en lui montrant qu’elle l’aime.

I’m Not Okay est justement le refus de la séparation. Elle se bat par amour.

Comme dans tous ces morceaux, il faut vivre chaque jour à fond et ne rien regretter. Beau concept.

Cannibal est mon morceau préféré. Un morceau digne d’un James Bond et une voix si sensuelle et douce, chuchotant presque au creux de mon oreille. Sublime.

I’m So In Love With You est un duo avec Seth Avett (membres du groupe folk Avett’s Brothers). C’est un joli duo, sans plus. Les voix sont belles, chaleureuses et la guitare acoustique accompagne le tout sans fioritures.

Sweet Troubled Man est un morceau plein de fragilité et de beauté. A la fois mélancolique et pleins d’amours, on ressent Jill aussi troublé que l’homme dont elle parle.

Dans Rust Or Gold, elle essaye de faire réagir son protagoniste. Soit elle remplit son esprit de regrets, soit de beaux souvenirs. Choisis entre la rouille et l’or, autrement dit, laisse pourrir les choses ou aide les à devenir belles.

L’apparition des violons dans ce morceau rajoute encore un peu à la mélancolie du morceau, paradoxal puisqu’elle délivre un message d’espoir et plein de bonté.

Conclusion :

On a beau voir dans cet album, une certaine mélancolie dans la façon de chanter et de jouer les morceaux, les messages sont en fait très beaux et pleins d’amours. Elle chante triste la joie apparemment et c’est assez beau. Sa voix angélique, montant puis descendant pour ne ressentir que les caresses du morceau. A écouter là aussi à deux.

Deezer : http://www.deezer.com/album/11012316?utm_source=deezer&utm_content=album-11012316&utm_term=7126184_1443988814&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/6NFJbFjFfRGHYGxlGNecYy

Facebook : https://www.facebook.com/jillandrewsmusic/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.