Lenny Kravitz / Raise Vibration

Est-il encore utile de présenter Lenny Kravitz? Chanteur de soul/pop qui a fait des hits en pagaille dans les années 90 et fait frémir les coeurs de tant de fans. Voici son nouvel album, Raise Vibration.

Quand Lenny Kravitz veut jouer le modernisme, ça donne un riff accrocheur et un gros son de batterie sur We Can Get It All Together. Son timbre de voix reconnaissable entre 1000, et ce petit côté funk dans la mélodie “match”, fonctionne très bien.

Mais ça donne aussi Low et sa batterie au son déguellasse (j’ai même cru à une batterie électronique au début) avec une mélodie funky à la Daft Punk & Pharrel Williams.

Ou encore le filtre sur la voix si belle pour Who Really Are The Monsters?
C’est ce morceau la monstruosité, avec un riff pop sans doute mis au placard dans les années 80 car trop nul et ressorti par manque d’inspiration par Monsieur Lenny.

Je passe sur Johnny Cash, morceau triste pour se raccrocher à ce qu’il aime au moment difficile où il perdit sa mère en 1995. Johnny Cash était présent au moment où on lui annonce par téléphone le décès de sa mère. Il porte donc en hommage Johnny Cash comme quelqu’un qui l’a aidé à surmonter un des pires moments de sa vie.
C’est un morceau superbe jusqu’à ce qu’à la fin, ils mettent une distorsion type fuzz sur sa guitare. Johnny Cash étant un guitariste de rock, country, il n’utilisait que très peu voir aucune distorsion. C’est très étrange d’avoir fait ce choix et rend ce passage complètement dispensable.

En voulant s’essayer à plusieurs styles différents, il se perd et fait du médiocre.

Quand il revient à ce qu’il sait faire, on revient sur du bon, voire du très bon Lenny Kravitz.

Par exemple, The Majesty Of Love et son funk ferait danser la planète. Les quelques notes de cloches, le riff de guitare efficace et frais et surtout… le Power Of Love de Monsieur Lenny!!!

Idem pour Ride qui avec sa guitare électro acoustique est plein de tendresse et rappelle les plus belles chansons d’amours de ce grand monsieur de la pop/soul.

Et on finit sous les draps avec I’ll Always Be Inside Your Soul. Un morceau aussi intime que sensuel, sexuel même. Il porte la sexualité dans la musique à un niveau que peu peuvent atteindre aujourd’hui.

Conclusion :

Raise Vibration finit mieux qu’il ne commence. C’est un album qui expérimente et se perd dans ces essais infructueux. C’est en revenant à l’essentiel que Lenny Kravitz est le meilleur.
Dommage qu’il faille attendre les 4 derniers morceaux de l’album pour avoir du bon.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/72279422

Spotify : https://open.spotify.com/album/6zXOZuDsPTGu4yEKaTXzlH?si=GDh6H7HgR_e60LCBqBYVGw

Facebook : https://www.facebook.com/lennykravitz/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.