Live Report Jeremy Loops La Maroquinerie 10 Avril 2018

Par un “beau” soir d’avril (il ne pleut plus), ce soir à la Maroquinerie, la salle est comble.
Pas un centimètre carré n’est laissé pour un public qui attend Jeremy Loops. J attends aussi avec impatience ce musicien sud-africain dont la musique m’a fait plaisir, dansante et chantante dans un univers world-pop.

La première partie finie, un reggae-blues très solaire, sous un tonnerre d’applaudissements, c’est au tour de la tête d’affiche de faire son entrée. Il se fait quelques peu attendre.

C’est une foule à dominante féminine qui le reçoit avec applaudissements et cris alors que le thème du roi lion retentit.
Il ouvre avec Freak, le public chante déjà le refrain et se balance de gauche a droite.

Il explique son retard car il s’est perdu dans Paris et a dû prendre un uber pour venir.
Le public est hilare. Il apparaît cependant un peu fatigué. Il finit par dire qu’il est malade, mais il déborde d’énergie pour pallier à cela.

Il enchaîne avec Rather Have Me Dead. C’est parti la foule danse, claque des mains et scande à tue tête.

La foule entière chante chaque chanson, un solo de batterie énorme et on continue.
Il alterne une chanson du premier puis une chanson du second album. Peut importe, le public les connaît toutes.

Pour se consacrer au chant et à faire danser le public, il utilise des boucles (harmonica/beat box/guitare). En les entendant, on croirait qu’ils sont 10 mais seulement 6 sont sur scène.

La dernière fois qu’il est venu en France, il était malade et là encore, il a la crève. Cela ne se remarque pas tant lui et ces musiciens font le show pour une salle déjà conquise.

Se mêle hip-hop, reggae et pop dans une ambiance de feu.
Une petite pause avec Underwater Blues chanson blues en acoustique magnifique.

Puis, Jeremy s’assoit, un peu fatigué mais ne delaissant pas le show et après un énième petit remontant (d’après lui du whisky) il entame Thieves à l’acoustique seul sur scène.

Il est vidé mais finit son show avec un Gold en acoustique et plus funky où le public chante avec lui les paroles et solo de sax en appui.
Un regain d’énergie pour Trip Fox sous une foule en folie.

En guise de final, il enregistre la boucle de la foule chantant puis saute dans la foule pour chanter au milieu de son public.

Conclusion :

Un concert génial, une ambiance de feu et un relationnel avec le public au top. Jeremy Loops donne tout même en méforme pour passer un bon moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.