Live Report Raveneye Fevrier 2018

C’est dans la petite salle Les Etoiles que Raveneye revient en France pour finaliser sa tournée Nova Tour débutée en 2017. Ils se font accompagner pour cette date de Birdstone, un groupe de blues/rock français. J’arrive  en avance car je dois les interviewer (très prochainement dans Cabaneariff). En attendant, voici le Live Report d’un concert de Raveneye tout feu tout flamme.

La salle est plongée dans le noir et, à peine 20 heures sonnées, le silence tombe parmi le public. C’est l’heure du show.

Et c’est Birdstone, un trio blues rock de Poitiers qui ouvre le bal. Difficile pour un groupe d’ouvrir surtout que la salle n’est pas à moitié remplie (une petite centaine de personnes).

Mais ils sont très pro, leur musique sonne très rock 70’s et le public écoute, attentif.
Et dès la fin du premier morceau, ce sont les applaudissements : c’est gagné.


Ils ont 30 minutes pour convaincre et leur set list résonne partout dans la salle avec un gros son de basse bien rond et des saturations à foison. C’est très très bon. Ça sonnerait presque heavy tellement l’énergie scénique et le son sont là. Les rythmes blues s’électrisent sous un rock/hard rock très pêchu.


En les entendant, on pourrait croire des quadragénaires habitués à épuiser les salles, barbes au vent et c’est un jeune trio que l’on voit avec une bassiste (et oui mesdames, la basse est un instrument très féminin) qui balance du gros son et déploie une très bonne vibe auréolé de sons blues sur scène.


Histoire de dire, il aurait été sympa de discuter un peu avec le public car les intermèdes entre les morveaux sont un peu froid. C’est une volonté du groupe mais en première partie, il est bon de se faire connaître d’un public non acquis.

Une petite pause puis Raveneye rentre sur scène.

Une chose est sûre, ils prennent plaisir à jouer ensemble. Le son est énorme, presque trop pour une si petite salle. Ils enchaînent avec une énergie folle les morceaux.

Je retrouve Inside et Out Of The Rain, mes morceaux préférés. Et aussi ce côté Soundgarden avec cependant une très grande explosivité. Ils jouent les morceaux plus vite et ça fait tout de suite penser à cet esprit grunge que j’avais sentis sans l’entendre dans leur album.


En tout cas, ils font le show. Adam, le batteur, arrangue le public au son de la grosse caisse, monte debout sur sa batterie. Oli (le guitariste et chanteur) monte sur Aaron (le bassiste) pour faire un tour dans la foule et ils jouent au milieu d’un public médusé  et ravi. Ce sont des dingues!!!


Leurs nouveaux morceaux sont très bien accueillis par le public, leur set list est rodé et ça se sent.

C’est une petite scène mais un grand Raveneye que j’ai vu ce soir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.