Mammal Hands / Shadow Work

Mammal Hands est un trio de jazz britannique. Leur univers mélange des influences électro et jazz. Entre John Coltrane, Portico Quartet et Bob Sinclar, le groupe renouvelle le genre du jazz avec leur nouvel album Shadow Work.

Le groupe a des influences électro et pourtant n’intègre aucune sonorité électro dans son jeu. Le trio se compose uniquement d’un piano, d’une batterie et d’un saxophone.

Leur influence se retranscrit dans la mélodie répétitive avec souvent un beat marqué de façon répétitive par la batterie qui installe une réelle énergie rappelant le beat dance/électro.

Black Sails commence l’album en douceur avec une mélodie piano/sax terriblement sensuelle, nocturne et chaude. On peut entrevoir un semblant de refrain avec une accélération du rythme et une énergie très positive.

Boreal Forest m’a marqué. Cela m’a immédiatement fait penser aux vidéos/reportages d’aurores boréales vus et la beauté naturelle de l’événement. La musique est douce, fluide presque feutrée pour appeler l’auditeur à regarder la musique plus qu’à l’écouter.

Three Good Things installe une certaine mélancolie avec les notes basses de pianos et l’allongement des notes au saxophone.

On garde à l’esprit la structure du morceau refrain/couplet avec un pont inscrit par l’arrivée de percussions et une montée en puissance pour revenir au refrain.

Cela fait penser à l’électro qui installe des ponts pour ensuite augmenter l’intensité et relancer l’énergie.

On reprend d’ailleurs ces montées d’énergie et d’intensité puis ces apaisements sur Straight Up Raining apporté par le saxophone mais aussi par l’appui des notes au piano et des accentuations de la batterie.

Mais c’est bel et bien Transfixed qui rappelle le plus l’électro avec les notes d’intros courtes rappelant un synthé et une boucle électro.

Conclusion :

Un très bel album de jazz qui permettra aux non initiés de s’essayer à l’écoute de ce style de musique. La complexité du jazz n’est absolument pas mise en avant, l’accent est portée sur les mélodies et ce que le trio veut faire passer comme message, comme sentiment : un bien  être souvent apaisé et jovial à l’écoute de leur musique.

D’où ce rapport avec la nature sur Being Here.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/47816772

Spotify : https://open.spotify.com/album/0D6EnTkqcbwzV5RWhxu4Rg?si=vnN0MPwiThWAktBwhS4-Zg

Facebook : https://www.facebook.com/MammalHands/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire