Michael Romeo / War of The World Part 1

Michael Romeo est le guitariste soliste de Symphony X. Après un premier essai, Dark Chapter, considéré par le guitariste comme des successions de démos, Michael Romeo sort son véritable premier album solo : War Of The World Part 1. Le retour du guitar hero!!

Après une Introduction rappelant Star Wars (que l’on ré entend sur Believe) et un magnifique solo de guitare comme Michael Romeo sait les faire, on attaque le coeur de l’album.
Un album très dense, pleins d’influences.

Mais contrairement à pas mal de ces congénères guitar hero, l’album n’est pas une succession de solos de guitares avec une mélodie en toile de fond. Ce sont de véritables morceaux avec du chant, un vrai travail et evidemment des solos de malades.

Fear The Unknown par exemple reprend la griffe Symphony X : un métal symphonique, progressif, rapide, efficace avec une voix haute et des arrangements épiques.

A l’inverse Black m’a plus fait penser à du Metallica. Passé le pont de l’intro avec le morceau précédent, on bascule dans un rythme de batterie puissant, un chant plus énergique. L’énergie est palpable et le son de basse est un rouleau compresseur.
On retrouve quand même l’esprit de Michael Romeo très porté sur les apports plus classiques tels que les violons, les cors et le piano pour amener cette densité au morceau juste avant le solo juste magique.
Combien a de doigts ce mec!!!!

Je continue sur le début de l’album. Vous allez comprendre pourquoi. Fucking Robots.
Alors là…. le mélange de dubstep, de métal et de symphonique. Énorme, original et osé.
Le morceau est relancé à chaque saturation industrielle et de guitare. Puissant.

Michael Romeo est un grand fan de John Williams, le compositeur de musique de films à succès. Il a écrit cet album un peu dans le même sens qu’une bande originale de film.

Ainsi War Machine et ces notes de guitares et de violons rappelant là encore Star Wars, très futuriste et haletant, joue parfaitement le lien avec Oblivion plus symphonique montant plus haut. Oblivion joue une carte plus posée, moins emportée mais toujours épique.

Differences et le passage piano guitare saturé est très bon, la voix est impeccable. Rick Castellano, son chanteur ici, est impressionnant de justesse et peut chanter bas comme haut sans difficulté.

Conclusion :

Il aura fallu du temps à Michael Romeo pour réaliser son projet solo mais cela valait le coup d’attendre. Les fans du guitar hero, de métal voire même de bande originale devraient trouver leur compte avec War Of The World Part 1. Cela appelle un Part 2…

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/68400141

Spotify : https://open.spotify.com/album/04o6FiG4pP5PZTEWkkqlcD?si=x8BtP10AQiaCugsnhgxuSg

Facebook : https://www.facebook.com/MichaelJRomeo/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.