Motionless In White / Graveyards Shift

Motionless In White est un groupe de métal américain. Le groupe est connu pour mélanger métal, gothique et sonorités électroniques issus du métal industriel. Le groupe, formé en 2005 sort son 5ème album : Graveyards Shift. Une sortie au cimetierre un soir de printemps… hummm, çà donne envie.

Le groupe doit son nom au morceau Motionless And White de Eighteen Visions (groupe de métal américain des années 1990-2000). Il se compose Chris “Motionless” Cerulli (au chant), de Ricky “Horror” Olson (à la guitare), de Ryan Sitkowski (à la guitare solo) et de Devins “Ghost” Sola (à la basse) et de Vinny Mauro (à la batterie).

Bon, l’album maintenant.

Rats commence en trombe. Un gros son de guitare bien lourd, un synthé ajoute des notes électroniques au beat puissant de la batterie. La voix de Chris Cerulli, puissante avec un filtre rappelant Nine Inch Nails ou Marilyn Manson. Le morceau mélange habilement riff métal à la guitare, voix et rythme gothique et sonorités électro. Un très bon morceau pêchu à souhait.

On attaque direct sur le morceau coup de coeur : Necessary Evil.

Un pur moment de métalcore. Un gros son de guitare et de batterie. Un riff agressif, incisif qui nous embarque à 200km/h. Et surtout, l’intervention de Jonathan Davis (chanteur de Korn) en deuxième chanteur. C’est vrai que le morceau fait furieusement penser à un morceau de Korn. Là encore le mélange métalcore et gothique est très bon. Les deux voix s’associent avec justesse.

Soft ne porte pas bien son nom. Une intro en fanfare, puissante et hurlante (tout le contraire de la douceur), un riff hyper rapide et une énergie foudroyante. Le chant bascule du cri puissant sur les couplets au chant plus clair sur les refrains.

L’interlude de mi-morceau enfonce le clou avec un redoublement d’énergie. Génial.

Pour autant, on a quelques morceaux qui font plus penser à du néo-métal style Papa Roach, comme Untouchable (où le pseudo cri du public aurait pu, avec un peu plus d’énergie sur le morceau, en faire un morceau hymne) ou Voices où les sons sont plus compressés, plus propres et dénaturent je trouve, l’esprit du morceau par une perte d’énergie.

Les morceaux sont bons mais en dessous du début de l’album.

De même, on bascule dans le death avec Ladder. Un pur morceau death avec un hurlement puissant au chant, un riff hyper rapide, des synthés gothiques et un rythme effréné. Je ne suis pas fan.

En revanche, le riff de guitare et l’esprit du morceau de Loud (fuck it) remet la pêche. La guitare a une mélodie bien prenante et les voix alternant cri et chant filtré sont superbes. On monte tranquillement le son au fur et à mesure du morceau pour une explosion sur le dernier tiers du morceau.

On finit l’album avec trois morceaux hyper énergiques.

D’abord 570, entre le prog (métal progressif) et le trash. Un rythme de batterie et de guitare puissant, tel un truck américain roulant à fond sur l’autoroute de la mort et un riff de guitare solo très aérien, incisif et énergique survolant la rythmique surpuissante. La voix énergique et hurlante finalise le morceau sur ce qu’on pourrait appeler un style Machine Head. Tout l’attrait d’une guitare soliste est dans ce morceau. Du métal comme j’aime.

Puis viennent Hourglass et Eternally Yours , entre trash et métal plus clair. Sur l’un, la voix sur le couplet est plus posée, la mélodie plus tranquille alors que le refrain annonce une explosion de la guitare et de la voix pour basculer sur un métal trash énervé. Sur l’autre, c’est l’inverse : le couplet est énervé, les guitares puissantes et sur le refrain, on bascule sur un chant clair plus rassurant et des mélodies plus lentes et moins aggressives.

Conclusion :

Un album très, mais alors, très énergique. Quelques petites fautes de goût mais globalement un pur album de métal avec en point d’orgue un superbe duo Chris Cerulli/Jonathan Davis sur Necessary Evil.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/40858491?utm_source=deezer&utm_content=album-40858491&utm_term=7126184_1494112873&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/5ucBd1GYFRg0uVhP4a4AY6

Facebook : https://www.facebook.com/motionlessinwhite/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Motionless In White / Graveyards Shift »

  1. Cucu !! Perso je suis jalouse de leur maquillage…faut que je prenne des cours avec eux ! Sinon oui d’accord avec toi C énergique !

    Répondre

Laisser un commentaire