Rick Springfield / The Snake King

Rick Springfield est un guitariste et chanteur de blues folk australien. Très connu outre-atlantique, il débarque sur le vieux continent avec The Snake King, son nouvel album. Entre Joe Bonamassa et Bruce Springsteen, Rick Springfield va vous faire vous faire vous déhancher.

Ce jeune homme de 68 ans a une longue carrière derrière lui. Il vit aux U.S.A. et toutes ces influences sont américaines.

In The Land Of Blind, avec son folk très dansant, on ressent les influences Springsteen des premiers albums (même s’ils ont le même âge et commencé leur carrière en même temps). Une mélodie efficace et une voix folk un peu grave et chaude.

Et en même temps, on voit aussi l’esprit rock de ces compositions avec des morceaux comme Little Demon et une grosse présence de la guitare électrique, solo à l’appui avec ine wah-wah bien pêchue (l’effet qui distord le son de guitare en un wahhh wahhh permanent par dessus les notes).
J’aime beaucoup ce morceau finissant en ballade suave et chaude.

Pas d’artifice ou de modernité, on est sur de la musique propre et old school.
En témoigne, le morceau titre The Snake King, morceau bluesy avec le capodastre sur la guitare. Un morceau très efficace avec une mélodie qui reste en tête, une belle voix puissante et une impression de sobriété.
Impression seulement car on a quand même 2 guitares, basse, batterie en plus de la voix en plus du rugissement de lion en intro.

Tout comme The Voodoo House et son intro rappelant les choeurs d’église. On a une efficacité sans chichi avec un bon blues énergique et sympa.
Bizarrement, la mélodie m’a fait penser à The Look de Roxette.
Vous irez écouter et me direz. Là, on est sur du blues alors que Roxette est sur de la pop dance années 90 mais la musicalité est semblable je trouve.

J’accroche moins sur les morceaux 100% folk mais ce n’est pas tellement dans la tradition française d’avoir ce genre de musique. Ainsi des morceaux comme Orpheus In The Underworld me touche moins.
Je préfère me concentrer sur les mélodies plus rock ou bluesy.

Conclusion :

Un album à l’ancienne, blues/folk/rock efficace et propre. L’ajout de sons en intro pour installer une certaine modernité comme les sirènes de police n’apportent rien, le morceau se suffit à lui-même.
C’est propre et dansant. Ceux qui aiment le genre pourront sauter dessus sans mauvaise surprise.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/51800332

Spotify : https://open.spotify.com/album/6GBGTAydzLvGKbQaPfDOUh?si=gaLLf-tSRky3SgSVLDb2zg

Facebook : https://www.facebook.com/rickspringfield/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire