Scorpions / Born To Touch Your Feelings : Best Of Rock Ballads

Scorpions, groupe d’anthologie du hard rock allemand et mondial a la bonne idée : sortie un best of de toutes ces ballades composées sur l’ensemble de leur carrière. Et Dieu sait qu’ils en ont pléthore. Voici donc le Born To Touch Your Feelings : Best Of Rock Ballads.

Nés dans les années 70 et 80, nous avons tous dansés, en boîte ou en boum, sur une de leur chanson.

Pour moi, comme pour beaucoup, Scorpions c’est Wind Of Change et Still Loving You.

Still Loving You et ce solo de guitare qui fait hérisser les poils et s’enlacer les couples.

Wind Of Change et ce sifflement de Klaus Meine  (le chanteur) en intro comme le vent soufflant dans les cheveux de sa bien aimée le long des plages de la mer (du Nord ou Baltique en l’occurrence, Allemagne oblige).
C’est pourtant une chanson écrite suite à la chute du mur de Berlin et non une chanson d’amour que le groupe a écrit, mais ce fut l’hymne de générations entières pour une paix et un amour universel.

Mais c’est aussi Send Me An Angel, mon morceau préféré. En acoustique s’il vous plaît, avec des arrangements dignes d’un orchestre. Cette chanson, je l’ai écouté et ré-écouté des milliers de fois dans ma jeunesse et l’entendre à nouveau en acoustique me procure toujours le même frisson, me ramène même plus de 20 ans en arrière alors jeune et boutonneux, timide, enlaçant ma cavalière 20cm plus petite que moi.
Toutes ces chansons sont autant de souvenirs et de bons moments que j’ai toujours autant de plaisir à les ré-entendre. Elles n’ont pas pris une ride.

Mais c’est aussi pour moi l’occasion de découvrir de superbes morceaux et de redécouvrir des pépites oubliées.

Comme Always Somewhere et sa mélodie à la guitare très feutrée accompagnée de notes de guitares saturées en arrière plan.
Avec la voix de Klaus Meine, aimante et tendre.

Eye Of The Storm, aux notes très anglaises avec un solo de guitare énorme. On est plus sur un cri d’amour au monde entier sur le toit du monde.

Et encore Lonely Nights, morceau totalement épuré, composé comme si Klaus racontait une histoire, calmement, avec du recul. Avec en point d’orgue un refrain plus énergique.

J’accroche moins The Best Is Yet To Come qui, après un son de guitare saturé lancinant magnifique, bascule dans un rock FM un peu surfait au refrain.

Le groupe profite de ce best of pour faire découvrir des inédits.

Enregistrée pour un MTV Unplugged, le groupe reprend Follow Your Heart avec de nouveaux arrangements très modernes et gardant les codes de la ballade à la Scorpions : une mélodie magnifique à la guitare, un solo terrible et un chant tout en chaleur. Avec une montée à mi-parcours de l’énergie avant le fameux solo.

Melrose Avenue, aux arrangements plus anglophones, faisant presque penser à des mélodies celtes. La mise en avant de la batterie est flagrante. Le refrain fait très teenage movie mais la mélodie à la guitare est magnifique. Les choeurs sont un peu de trop, sinon le morceau est très sympa et fait très 80’s.

Et pour finir Always Be With You et sa mélodie à la guitare classique. On se retrouve dans un arrangement acoustique avec une ballade faisant plus pop que hard rock. On sort un peu de l’univers plus classique de Scorpions avec des harmoniques très hispaniques à la guitare sur les ponts couplets/refrains.
Le morceau n’en reste pas moins très beau.

Conclusion :

Je me demande pourquoi Scorpions n’a pas fait ce best of plus tôt. Il aurait tourné en boucle en soirée et boum à l’époque.
C’est peut être l’occasion pour le groupe de jouer sur notre fibre nostalgique et faire découvrir à la jeune génération ce qu’est une vraie chanson d’amour changeant des horreurs que l’on peu entendre sur les ondes.
Scorpions et ces ballades n’ont pas vieilli et j’ai pris énormément de plaisir à écouter et ré-entendre ce qui a fait ma jeunesse.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/51337612

Spotify : https://open.spotify.com/album/3peZuKMnLFrGtS5sBrHKPG?si=E5PnovmBRzeaXeL4fKXpMg

Facebook : https://www.facebook.com/Scorpions/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire