Scratchophone Orchestra / Plaisir Moderne

Scratchophone Orchestra est un groupe d’électro swing. Ils créent des mélodies swing rappelant les années 30 et y incorpore une bonne dose d’électro à travers le scratch et les arrangements. Leur premier album, Plaisir Moderne est le point d’orgue de deux ans de travail et de tournées.

Scratchophone Orchestra, c’est 4 musiciens confirmés : Aurélien Mourocq dit le Gitan au chant et clarinette, Gabriel Bonnin au violon, Clément Royo alias Dj Royo au scratch, batterie et guitare et Armand Delaval dit le Baron à la contrebasse.
A l’inverse de beaucoup de groupes d’électro swing, le groupe créé et compose l’ensemble de ces morceaux. Il ne manque pas de faire appel à de nombreux invités comme Pierre Mager à la guitare, Sylvain Roudier au saxophone ou encore à la classe de CM1 de Langeais pour jouer les choeurs.

Il en ressort un esprit très festif et dansant dans la mouvence d’un groupe comme C2C orchestré avec soin et avec un chant criard, éraillé d’Aurélien Mourocq.
Je ne vous ferais pas le florilège de l’album, passant au crible chaque chanson mais plutôt un top de mes chansons préférés.

Trump est comme son nom l’indique une chanson sur Trump avec un refrain très fédérateur. Aurélien reprend des termes employés par l’actuel president des Etats Unis et c’est surtout un plaidoyer pour le vivre ensemble sous une bonne couche de scratch et une mélodie swing faite pour déhancher son popotin.

J’adore That Girl et la saturation de guitare. Le solo de clarinette est superbe. On même swing, rock et électro avec ce morceau pour en faire un morceau hyper moderne et punchy.

Keep Smoking est le morceau où l’électro prend un peu plus le dessus sur le swing. Un gros beat, des synthés et toujours cette voix éraillée pour faire danser le public. On sent l’influence sur ce morceau de Daft Punk notamment sur le pont refrain/couplet.

Maintenant, la chanson qui m’a le moins plu.
Cabotin est, entre autre le fait qu’il chante en français  (ce n’est pas la seule fois, l’album alterne chant français et anglais), le morceau le moins pêchu. Le chant est plus mis en avant et la mélodie manque un peu de gouaille, préférant jouer les ballades un peu groovy.

Je finis sur une bonne note et l’hommage au grand Django Reinhardt avec Clubbing With Django. Un pur moment électro instrumental sur son de clarinette et de swing manouche.

Conclusion :

Un album pour faire la fête et danser toute la nuit. On s’éclate à écouter l’album, très frais et catchy. Il y a du pop, du pep’s et un groove indéniable dans cet Plaisir Moderne (la phrase ne veut rien dire, c’est plus un sentiment que je veux vous délivrer). Alors, venez faire la fête sur Scratchophone Orchestra.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/56119002

Spotify : https://open.spotify.com/album/4X9MKSkg73iWD6dFIt9DLM?si=OZlGI3U2S4qAzLcI62J4IQ

Facebook : https://www.facebook.com/scratchophoneorchestra/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.